Ricciardo "sous le choc" après son élimination en Q1

Daniel Ricciardo ne s'attendait certainement pas à être éliminé dès la Q1 au Grand Prix du Portugal ; il est déçu, c'est le moins que l'on puisse dire.

Ricciardo "sous le choc" après son élimination en Q1

Daniel Ricciardo éliminé en Q1, c'est une première depuis le Grand Prix du Japon 2019, et c'est surprenant à plus d'un titre ; rappelons notamment que McLaren occupe la troisième place du championnat des constructeurs avec déjà 41 points au compteur en deux courses.

Lire aussi :

Surtout, c'est la comparaison avec Lando Norris qui est douloureuse sur l'Autodromo Internacional do Algarve. Dès le premier run des McLaren en Q1, en mediums, Norris était huitième et Ricciardo treizième, avec un dixième de retard ; tandis que le Britannique a conclu ce segment à une impressionnante deuxième place, l'Australien a échoué au seizième rang, avec plus d'une seconde de déficit sur son partenaire après avoir chaussé les tendres.

"Il y avait certainement un peu de temps à gagner dans le dernier secteur, c'était brouillon", a analysé Ricciardo à chaud sur Sky Sports F1. "Le premier secteur l'était aussi, et dans le premier tour en tendres, je n'ai pas été vraiment aidé par, disons, un petit peu de trafic. Bref, c'est une journée décevante. La Q1 est assez mauvaise, ça passe très vite et être ici [éliminé], j'ai l'impression que ça sort de nulle part. La journée d'hier avait été positive, je n'aurais pas parié là-dessus aujourd'hui."

Par la suite, le pilote McLaren a précisé : "Pourquoi nous étions en difficulté ou pourquoi il était difficile de faire un bon tour, ce n'est pas clair pour l'instant. Je m'efforce encore de sortir de ce que j'appellerais un ancien style [de pilotage], je reste très conscient de la manière dont j'approche chaque virage, si vous voyez ce que je veux dire. Mais j'avais l'impression d'avoir fait un bon pas en avant de ce côté-là et je me sentais certainement à l'aise hier, en tout cas plus à l'aise qu'il y a deux semaines. C'est pourquoi me retrouver là, c'est déprimant. C'est une très grande déception. Je crois que je suis encore un peu sous le choc du déroulement de la séance."

Lando Norris, McLaren MCL35M

Norris, quant à lui, est mi-figue, mi-raisin. Après s'être classé deuxième en Q1 et troisième en Q2, le jeune Anglais n'a pu faire mieux que septième dans l'ultime phase des qualifications, avec un dixième de retard sur Carlos Sainz et Esteban Ocon.

"C'était vraiment un peu mieux que ce à quoi nous nous attendions pour aujourd'hui, donc je suis satisfait", analyse Norris. "Je pense avoir fait du très bon travail avec mes tours, surtout en Q2 où je pense avoir trouvé la perfection. C'est juste le deuxième run en Q3 : en montant la colline, je ne voyais pas l'Aston et j'avais une bonne marge, mais ensuite [Vettel] a laissé passer Verstappen au dernier virage, ce qui lui a fait perdre deux secondes, et j'étais bien trop proche de lui. C'est ce que ça coûte à Portimão de ne pas pouvoir voir grand-chose autour de soi. J'aurais vraiment pu être quatrième sur la grille aujourd'hui, ça m'agace, mais ce n'était pas ma faute ni celle de l'équipe, c'est juste un petit manque de chance en fin de compte. Je suis satisfait du reste."

partages
commentaires
GP du Portugal F1 - Programme TV et guide d'avant-course
Article précédent

GP du Portugal F1 - Programme TV et guide d'avant-course

Article suivant

Duels en qualifications : le point après le GP du Portugal 2021

Duels en qualifications : le point après le GP du Portugal 2021
Charger les commentaires