Ricciardo critique les dégagements en asphalte

partages
commentaires
Ricciardo critique les dégagements en asphalte
Pablo Elizalde
Par : Pablo Elizalde
28 oct. 2016 à 14:50

Les zones de dégagement en asphalte sont une caractéristique typique de la Formule 1 moderne qui ne fait toutefois pas l'unanimité.

Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12, Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid, Kimi Raikkonen, Ferrari SF16-H
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid, Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12, Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid, Kimi Raikkonen, Ferrari SF16-H
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing avec des peintures célébrant le Dia de Muertos
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12

Ces zones permettent aux pilotes de Formule 1 de prendre davantage de risques en sachant qu'une erreur pourra être rattrapée, réduisant par ailleurs le nombre d'abandons en course puisque les voitures ne risquent plus de se retrouver ensablées dans les graviers.

Cependant, les dégagements en asphalte ont apporté avec eux le problème des limites de la piste, puisque les pilotes peuvent gagner du temps en sortant large d'un virage à l'extérieur duquel il n'y a ni herbe, ni graviers, ce qui a mené Bernie Ecclestone à faire une proposition quelque peu étonnante.

Daniel Ricciardo, qui se sent comme un poisson dans l'eau entre les rails de Monaco ou de Bakou, n'est pas en désaccord avec le grand argentier de la Formule 1.

"Je pense que les murs, c'est très bien, en fait", estime le pilote Red Bull. "J'aime l'idée que les murs soient permanents. C'est comme Lewis à Monaco, quand il se défendait face à moi et qu'il a coupé la chicane. S'il y a un mur, jackpot, je gagne la course."

"Je n'aime pas quand c'est complètement ouvert. Il faut au moins qu'il y ait un moyen de dissuasion. Ce n'est pas aussi excitant. Je suis un passionné de circuits urbains."

De nos jours, piloter une Formule 1 a la réputation d'être de plus en plus aisé, et selon Ricciardo, c'est notamment à cause des zones de dégagement en asphalte.

"Nous en parlons toujours lors des réunions des pilotes, par exemple de remettre des graviers. Ces boudins font le travail à certains endroits. Cela progresse, mais je pense que c'est davantage le fait qu'un pilote puisse sortir de la piste et revenir sans être réellement pénalisé."

"Il faut au moins être pénalisé, de quelque façon que ce soit. En fin de compte, si on sort large, on a commis une erreur, donc on devrait perdre du temps. Je pense que c'est la principale chose qui me frustre. Nous sommes trop nombreux à pouvoir ne pas être parfaits, et cela nous donne l'air moins bons également si nous faisons toujours des erreurs sans en payer le prix", conclut l'Australien.

Propos recueillis par Jonathan Noble

 

Nuances de Grey - Photo d'art F1 par James Moy
Nuances de Grey - Photo d'art F1 par James Moy
Prochain article Formule 1
Bernie Ecclestone, des citations mémorables !

Previous article

Bernie Ecclestone, des citations mémorables !

Next article

Technique - Quelques nouveautés au Grand Prix du Mexique

Technique - Quelques nouveautés au Grand Prix du Mexique

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Daniel Ricciardo Shop Now
Équipes Red Bull Racing
Auteur Pablo Elizalde
Type d'article Actualités