Ricciardo va évoquer la défense de Grosjean au briefing des pilotes

partages
commentaires
Ricciardo va évoquer la défense de Grosjean au briefing des pilotes
Par :

Ayant été confronté à la défense rugueuse de Romain Grosjean à Silverstone, Daniel Ricciardo a l'intention d'aborder le sujet lors du prochain briefing des pilotes, ce vendredi.

Romain Grosjean a été propulsé à la cinquième place du Grand Prix de Grande-Bretagne par un audacieux pari stratégique, seul pilote à avoir retardé son premier arrêt au-delà de la deuxième intervention du Safety Car. Au volant d'une Haas en difficulté, le Français a un temps résisté aux McLaren puis surtout à la Renault de Daniel Ricciardo : l'Australien a mis 12 tours à trouver l'ouverture. Cela n'est pas sans lien avec les changements de trajectoire tardifs de Grosjean, juste avant certains freinages, qui lui ont valu un drapeau noir et blanc et un avertissement formel des commissaires.

Lire aussi :

Grosjean est conscient d'avoir "un peu poussé la limite" mais "ne regrette rien", car il estime ne pas avoir enfreint la réglementation : manifestement, Ricciardo ne va pas se satisfaire de tels commentaires.

"Je n'ai pas attaqué à outrance", souligne le pilote Renault. "Romain est là depuis suffisamment longtemps, je ne veux pas aller lui faire la leçon : avec une telle expérience, il devrait savoir ce qu'il fait. Il n'y a pas que moi qui suis en danger avec un changement de trajectoire tardif et la réaction qui s'ensuit : peut-être que je vais casser mon aileron avant, mais peut-être que tu vas avoir une crevaison. C'est vraiment pour nous deux, dans ce scénario. Si tu le fais au bon moment et changes de trajectoire un peu plus tôt, alors je fais sûrement l'extérieur et tu as sûrement de meilleures chances de te défendre également. Tout ça, il le sait."

Romain Grosjean, Haas VF-20, Daniel Ricciardo, Renault F1 Team R.S.20

"Quand il a vu la vidéo, il s'est rendu compte que c'était un peu tard. Je n'ai pas ressenti le besoin d'enfoncer le clou. Les commissaires l'ont très bien expliqué."

Ricciardo s'attend donc à ce qu'il y ait plus ou moins l'unanimité lorsqu'il abordera "probablement" le sujet lors du prochain briefing des pilotes : "Je suis sûr que tout le monde est d'accord, c'était juste un peu trop tardif. En 2016, Max [Verstappen] l'avait fait plusieurs fois au freinage et nous avons traité le problème, et j'avais l'impression que le chapitre était clos. D'après mes souvenirs, les pilotes se sont généralement bien comportés ces dernières années."

"J'ai donné mon opinion à Romain, j'ai essayé de lui donner une réponse très diplomatique. Si nous abordons le sujet vendredi lors du briefing des pilotes, si nous rouvrons la conversation, il s'en rendra compte un peu plus. Je suis sûr que si tous les pilotes le voient, ils diront que c'était un peu limite. Surtout, c'est un risque inutile pour nous tous, même pour lui : il risquait d'avoir une crevaison, par exemple. C'est pour nous tous, et la longévité de notre course."

Silverstone modifie un vibreur suite aux inquiétudes sur les pneus

Article précédent

Silverstone modifie un vibreur suite aux inquiétudes sur les pneus

Article suivant

Mercedes-Benz Motorsport lance sa chaîne sur Motorsport.tv

Mercedes-Benz Motorsport lance sa chaîne sur Motorsport.tv
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du 70e Anniversaire
Lieu Silverstone
Pilotes Daniel Ricciardo
Équipes Renault F1 Team
Auteur Benjamin Vinel