Ricciardo doit se "réajuster", Norris signe son meilleur tour en F1

Alors que son coéquipier Lando Norris a décroché le cinquième temps des qualifications du Grand Prix de Monaco, Daniel Ricciardo n'est que douzième sur la grille de départ.

Ricciardo doit se "réajuster", Norris signe son meilleur tour en F1

Pour la deuxième fois de l'année, Daniel Ricciardo a été éliminé d'une séance qualificative avant que celle-ci n'arrive à son terme. Le vainqueur de l'édition 2018 du Grand Prix de Monaco n'a pas été en mesure de se hisser en Q3, contrairement à son coéquipier Lando Norris. Ricciardo s'élancera de la douzième place sur la grille, sa pire position de départ en Principauté depuis la saison 2013.

Les spectateurs ont par ailleurs pu entendre les premiers échanges entre Ricciardo et son stand à la suite de son élimination et le pilote semblait très atteint par cette contre-performance. Une fois sorti de sa monoplace, l'Australien a évoqué une situation "déroutante" à laquelle il doit faire face depuis le début du week-end.

"On m'a déjà demandé si c'était frustrant, je pense que c'est plutôt déroutant, parce que nous avons été loin du rythme tout le week-end et nous avons fait quelques progrès en qualifications", a-t-il expliqué. "Mais je pense que c'est assez facile de faire des progrès quand vous êtes à une seconde ou plus. Donc, ce n'était pas très gratifiant. Je ne pense pas que la voiture était particulièrement mauvaise, j'ai compris certaines choses mais il y a encore un peu de travail à faire. Évidemment, c'est frustrant et dommage parce que [Monaco] est un endroit tellement cool et les qualifications sont si importantes."

Lire aussi :

L'analyse des données de télémétrie a permis à Ricciardo de relever plusieurs différences entre son style de pilotage et celui de son coéquipier. L'ancien pilote Renault sait donc où il doit s'améliorer, cependant le passage entre la théorie et la pratique n'est jamais simple. Après quatre courses et cinq qualifications, Ricciardo a avoué qu'il devait encore "réajuster" sa manière de piloter une monoplace.

"Il y a quelques différences. Certaines sont visibles et je me dis : 'OK, ça m'aiderait de faire ça dans ce virage'. Il y a des choses qui comptent plus que d'autres et je peux voir où je perds du temps. Je pense que la difficulté est l'exécution et le perfectionnement. Je dois continuer à travailler là-dessus. Et je pense que ce circuit souligne que ce n'est pas si naturel pour moi. C'est personnel, j'essaie encore de réajuster mon cerveau et mon style."

De l'autre côté du garage McLaren, la situation était plus heureuse pour Lando Norris. Discret lors des premières séances d'essais libres, le pilote britannique a augmenté la cadence au moment des qualifications. Et au terme d'une ultime tentative jugée comme la "meilleure" de sa carrière en Formule 1, Norris s'est placé sur la troisième ligne, son meilleur résultat de la saison.

"Le deuxième [tour de Q3] était l'un des meilleurs tours que j'aie pu faire", s'est réjoui l'auteur de deux podiums en F1. "À Monaco, il est si difficile de s'assurer que l'on utilise chaque recoin de la piste. J'ai fait des bons tours en Q1 et en Q2, je me suis toujours senti à l'aise, mais le dernier tour était certainement le meilleur de tous. Je pense que tous les virages pris étaient un peu meilleurs que dans les tentatives précédentes. Donc oui, c'était l'un des meilleurs tours qualifs que j'aie faits en Formule 1."

"Être à deux dixièmes de la pole est très satisfaisant. Je ne pense pas que nous soyons aussi proches de la pole en temps normal, la voiture est vraiment un peu plus reculée sur la grille. Je pense que nous sommes un peu plus haut que nous devrions l'être parce que j'ai fait un très bon tour et que d'autres ont fait des erreurs ou n'ont pas été assez rapides, comme Lewis [Hamilton] ou Sergio [Pérez]. P5 était le mieux que nous pouvions espérer."

partages
commentaires

Related video

Leclerc conserve sa boîte de vitesses et sa pole
Article précédent

Leclerc conserve sa boîte de vitesses et sa pole

Article suivant

Après des qualifs "à la limite", Ocon croit aux points à Monaco

Après des qualifs "à la limite", Ocon croit aux points à Monaco
Charger les commentaires