Ricciardo : Hamilton "y est allé trop fort" sur Verstappen

Daniel Ricciardo estime que, si la lutte entre les deux hommes a été intense, c'est plutôt vers Lewis Hamilton que la responsabilité de l'incident penche, l'Australien estimant qu'il n'était pas idéalement placé pour tenter une attaque.

Après l'accrochage entre Max Verstappen et Lewis Hamilton au Grand Prix de Grande-Bretagne, chacun y va de son jugement sur la responsabilité des deux prétendants au titre mondial 2021 de Formule 1. Si, pour Fernando Alonso et Charles Leclerc, c'est plutôt du côté de l'incident de course que l'on penche, chez Daniel Ricciardo c'est vers Hamilton que l'on se tourne au moment d'expliquer l'incident.

L'Australien insiste notamment sur l'aspect aérodynamique de la situation des deux hommes au moment d'aborder Copse. L'Australien juge ainsi que le septuple Champion du monde en a demandé trop à sa monoplace dans un moment où elle n'était pas à son plein potentiel dans le domaine, tout en mettant l'accent sur le fait que les conditions du premier tour de course sont particulières.

"L'issue a clairement été terrible. À haute vitesse, il ne faut pas grand-chose pour qu'il y ait un gros [accident] comme celui-ci. Quand vous êtes dans ce genre de virage à haute vitesse et que vous êtes côte à côte, vous allez tous les deux perdre de l'aéro, surtout Lewis dans ce cas, Max étant un petit peu dans l'air sale."

Lire aussi :

"Mais, vous savez, je pense que les deux y sont allés fort, et en fin de compte Lewis y est allé trop fort pour le niveau d'adhérence donné, et c'est là qu'on le voit dériver vers Max. C'est complètement involontaire, mais c'est juste la nature de l'aéro de ces voitures. Il faut se donner un petit peu plus [de marge]."

"Je ne vais assurément pas venir ici, juger et dire qu'il aurait dû faire ceci ou cela, ils se battent âprement toute l'année. C'est malheureux qu'ils se soient accrochés, c'est malheureux que ça ait donné un si gros [crash]. Mais l'important, c'est que Max aille bien. Honnêtement, c'est un peu comme hier avec George [Russell] et Carlos [Sainz], c'est le premier tour, vous avez encore les pneus un peu froids, beaucoup d'essence, ces choses arrivent. Et c'est la course. Mais je compatis pour Max."

Après un passage par le centre médical puis un hôpital pour des examens de contrôle, Verstappen a quitté l'hôpital dans la soirée ce dimanche, sans blessure grave.

partages
commentaires
Alonso : "Hamilton ne pouvait pas disparaître"
Article précédent

Alonso : "Hamilton ne pouvait pas disparaître"

Article suivant

F1, FIA et Mercedes condamnent les attaques racistes envers Hamilton

F1, FIA et Mercedes condamnent les attaques racistes envers Hamilton
Charger les commentaires