Les "idiots" de la F1 : Ricciardo regrette la forme, pas le fond

Daniel Ricciardo est revenu sur ses déclarations autour de la communication adoptée par la F1. Il n'a pas changé d'avis, mais regrette les termes employés.

Les "idiots" de la F1 : Ricciardo regrette la forme, pas le fond

À la veille des premiers essais libres du Grand Prix d'Émilie-Romagne, Daniel Ricciardo a eu l'occasion de revenir sur ses récents propos polémiques. Dans un entretien accordé au magazine britannique Square Mile, il avait utilisé le terme "putains d'idiots" pour qualifier les personnes chargées de faire la communication de la F1 sur les réseaux sociaux. Il y avait dans le viseur de l'Australien le fait de mettre, selon lui, beaucoup plus en avant les accidents et les accrochages en piste que les accomplissements positifs des pilotes.

Lire aussi :

Devant les réactions nombreuses qu'ont suscité ses déclarations, Ricciardo a pu faire une mise au point ce jeudi, mêlant mea culpa et conviction personnelle assumée. Le pilote McLaren regrette le terme employé autant que la forme, et dit avoir présenté des excuses, mais défend le fond de son propos, qu'il a pu développer.

"Je dois certainement mieux choisir mes mots", reconnaît-il. "Si je le pouvais, je retirerais cette phrase. C'était trop agressif. Je devrais le savoir, étant en F1 depuis longtemps. Et même si je me dis sur le moment que c'est un peu hors contexte, je sais que ça va être repris, et j'aurais dû mieux faire. Donc je retire ce commentaire."

"Ce que j'essaie de dire c'est que l'année dernière, par exemple, j'ai trouvé que c'était une saison incroyable pour la F1. Il y a eu différents pilotes sur le podium, beaucoup de courses passionnantes, et ce n'était certainement pas une année ennuyeuse. Et j'ai juste eu le sentiment qu'il y avait davantage de place pour exposer les grandes choses et les grands accomplissements, les nombreuses performances individuelles et les dépassements spectaculaires. J'avais l'impression qu'il y avait de meilleures histoires à raconter, par opposition à des accidents. C'est évidemment mon avis, mais je pense que notre sport vaut mieux que ça, que nous sommes meilleurs que le fait de simplement montrer des accidents. Il y a d'autres catégories ou types de sport pour montrer ce genre de faits marquants."

"Encore une fois, c'est mon avis, mais j'ai le sentiment que nous sommes au-dessus de ça. Je pense que nous sommes les pilotes les plus talentueux du monde, et nous pilotons ces voitures incroyables. Normalement, un accident montre moins de talent. Je ne sais pas… C'est probablement la manière dont le sport est perçu et dont nous sommes perçus. Nous faisons des erreurs. Mais oui, je mettrais probablement plus en avant les belles choses si j'avais le contrôle. Mais je ne sais pas si tous les pilotes ont ce sentiment. C'est le mien. Je me suis excusé, mais si je le pouvais, je retirerais [ma phrase]."

Daniel Ricciardo était déjà monté au créneau sur ce thème lors du Grand Prix de Bahreïn l'an passé, estimant que les images de l'accident de Romain Grosjean tournant en boucle pendant le drapeau rouge posaient problème. Son opinion n'a donc pas changé, l'Australien la défend, mais il concède qu'il lui faudra changer la manière de faire passer son message. "Parfois je me sens trop à l'aise avec la personne qui mène l'interview et je prends les choses un peu à la légère", confesse-t-il avant de conclure : "Je maintiens mon avis sur ce qui pourrait être amélioré selon moi, mais je le dirai plus gentiment."

partages
commentaires
Imola, Portimão et Djeddah au menu de F1 2021 !
Article précédent

Imola, Portimão et Djeddah au menu de F1 2021 !

Article suivant

Bottas "ne compte plus" tout ce qu'il a testé au simulateur avant Imola

Bottas "ne compte plus" tout ce qu'il a testé au simulateur avant Imola
Charger les commentaires