Ricciardo - Il faut respecter ce que dit l'équipe

Capable de terminer devant Sebastian Vettel à deux reprises lors des deux derniers Grand Prix, Daniel Ricciardo a su démonter à son équipe qu’elle avait fait le bon choix en le désignant comme le successeur de Mark Webber dans le baquet de la...

Capable de terminer devant Sebastian Vettel à deux reprises lors des deux derniers Grand Prix, Daniel Ricciardo a su démonter à son équipe qu’elle avait fait le bon choix en le désignant comme le successeur de Mark Webber dans le baquet de la seconde Red Bull. Mais à Bahreïn comme en Chine, la situation a pu être délicate à gérer pour l’écurie Championne du Monde, qui a dû user de consignes de course au détriment de Vettel compte tenu des stratégies différentes des deux pilotes.

A Shanghai, le quadruple Champion du Monde n’a pas immédiatement obéi aux ordres, opposant une résistance à son coéquipier pourtant plus rapide et qui se trouvait alors sur une stratégie décalée. Une attitude que peut comprendre Ricciardo, qui met néanmoins en avant la nécessité de respecter les ordres de l’équipe.

« Ce n’est pas toujours agréable quand on vous dit de laisser passer quelqu’un. Ce n’est pas agréable d’être dans une voiture plus lente, c’est frustrant », reconnait Ricciardo dans les colonnes du West Australian. « Mais c’est de notre responsabilité d’obéir, à moins que ce ne soit pas cohérent et alors là on peut essayer de se battre et de donner ses propres raisons. Mais l’équipe fait tous les calculs sur le muret des stands pendant la course, et il faut respecter ce qu’ils disent. »

L’Australien s’est cependant montré rassurant sur la collaboration entre lui et Vettel, assurant qu’il s’attendait à une lutte équitable tout au long de la saison et à une reconnaissance mutuelle.

« Je veux courir contre le meilleur Seb possible et il veut courir contre moi si je suis au meilleur de moi-même », assure-t-il. « Au final, je pense que nous respecterons tous les deux celui qui fait le meilleur travail. Si Seb fait du meilleur boulot cette année, je n’aimerai pas ça mais je le respecterai pour ça et je lui donnerai le crédit qu’il mérite. Je pense que c’est à double sens. Nous comprenons ce que c’est qu’une bagarre loyale et nous aimons ça. »

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Mark Webber , Sebastian Vettel , Daniel Ricciardo
Type d'article Actualités