Formule 1
02 juil.
-
05 juil.
Événement terminé
C
GP de Styrie
09 juil.
-
12 juil.
C
GP du 70e Anniversaire
06 août
-
09 août
EL1 dans
30 jours

Ricciardo est impressionné par Hamilton : "C'est un exploit"

partages
commentaires
Ricciardo est impressionné par Hamilton : "C'est un exploit"
Par :
15 juin 2020 à 09:24

Daniel Ricciardo s'estime capable de battre Lewis Hamilton sur une saison, mais la constance et la longévité du sextuple Champion du monde impressionnent l'Australien.

On peut être convaincu de faire partie des meilleurs tout en reconnaissant l'accomplissement des autres. C'est la lucidité dont fait preuve Daniel Ricciardo à l'aube de la saison 2020, sa deuxième chez Renault avant de rejoindre McLaren. L'Australien ne s'est pas facilité la tâche en quittant Red Bull Racing fin 2018, lui qui rêve de décrocher un jour le titre mondial. Sa confiance en lui n'est toutefois pas altérée, sa conviction d'être de ceux qui peuvent être au sommet non plus, tout en ayant conscience de la tâche énorme que cela représente. Alors le faire six fois dans une carrière, comme Lewis Hamilton jusqu'à présent, cela impose un évident respect que le pilote de 30 ans n'hésite pas à répéter.

Lire aussi :

"Il y a toujours une poignée de personnes qui ont le talent pour gagner un jour, et ce n'est pas différent dans notre sport", explique-t-il dans une interview accordée à Autocar. "Je crois qu'il y a un groupe parmi nous au plus haut niveau, et je crois qu'une poignée d'autres et moi, dans la même voiture, nous aurions pu remporter ces titres [conquis par Hamilton]. Je suis dans ce groupe de tête. En ce qui concerne le talent ou la capacité à pousser une voiture à la limite, les compétences qu'il faut pour ça, certains d'entre nous peuvent le faire. Mais il nous faut la bonne voiture et pour ce groupe, la différence est moins une question de vitesse que de capacité à obtenir les résultats course après course. Un jour, certains d'entre nous pourraient gagner. Mais il faut reconnaître que Lewis ne cesse de le faire."

"Au-delà de la voiture, ce qui différencie ce petit groupe c'est la capacité mentale et physique à faire face à tout ce que ce sport vous impose, semaine après semaine. Il y a les jours où la santé n'est pas si bonne, ceux où le décalage horaire vous perturbe, ou tout simplement les mauvaises semaines. Si malgré cela vous pouvez monter dans la voiture et faire ce que l'on attend de vous, alors vous pouvez être champion. Ce qui rend Lewis spécial, c'est qu'il a fait ça six fois. Même si l'on peut affirmer qu'il a le meilleur matériel, cette performance est remarquable. Rester à ce niveau année après année, repousser ses propres limites, assumer la pression d'être celui que tout le monde chasse : c'est remarquable. Malgré toute ma confiance – et je suis certain que je pourrais gagner un titre contre lui –, est-ce que je pourrais le battre année après année ? Je ne sais pas. C'est un exploit et il mérite le respect."

Talent et quête permanente de progrès

Daniel Ricciardo, Renault F1 Team R.S.20

S'il se dit aujourd'hui plus patient qu'au début de sa carrière, Daniel Ricciardo sait aussi que les années qui passent jouent contre lui pour un jour être titré. Être au bon endroit au bon moment, c'est une nécessité en sport automobile, ainsi espère-t-il que le choix de McLaren portera ses fruits, notamment en vue de la nouvelle réglementation technique en 2022. Ce dont il ne doute pas, c'est l'alliance du talent naturel et du travail.

"Il y a une part de vitesse pure que vous avez ou n'avez pas", assure-t-il. "Cette sensation, la sensibilité au bout des doigts et dans les fesses, soit vous l'avez dès le premier jour, soit vous ne l'avez pas. C'est peut-être 90% de ce qui compose un pilote de course victorieux. Je regarde parfois mes caméras embarquées d'il y a dix ans, et je pense rarement que je pourrais aller plus vite aujourd'hui."

"Mais ça ne veut pas dire que l'on ne peut pas progresser. En fait vous devez vous améliorer et apprendre en permanence. Il y a tellement de variables dans ce sport, de la conception de la voiture à ses réglages, la manière dont le climat modifie son comportement, la manière dont une piste change les caractéristiques d'un week-end à l'autre, etc. Il faut apprendre à s'adapter, à piloter rapidement avec un large éventail de variables. Un pilote victorieux doit apprendre à changer son style pour s'adapter aux conditions. Je ne suis pas sûr que le processus d'apprentissage doive s'arrêter un jour pour quiconque veut être au top de sa forme."

Article suivant
La F1 a proposé l'organisation de deux GP à Shanghai

Article précédent

La F1 a proposé l'organisation de deux GP à Shanghai

Article suivant

Giovinazzi très content d'avoir été candidat au baquet Ferrari

Giovinazzi très content d'avoir été candidat au baquet Ferrari
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Daniel Ricciardo Boutique , Lewis Hamilton Boutique
Auteur Basile Davoine