Formule 1
03 juil.
Événement terminé
10 juil.
Événement terminé
17 juil.
Événement terminé
07 août
EL2 dans
00 Heures
:
44 Minutes
:
43 Secondes
11 sept.
Prochain événement dans
34 jours
C
GP de l'Eifel
09 oct.
Prochain événement dans
62 jours
23 oct.
Prochain événement dans
76 jours
31 oct.
Prochain événement dans
84 jours

Ricciardo - "Je ne crois pas en la chance ou en toutes ces conneries"

partages
commentaires
Ricciardo - "Je ne crois pas en la chance ou en toutes ces conneries"
Par :
14 juil. 2016 à 09:40

Daniel Ricciardo explique qu'il ne croit pas en la chance après un nouveau week-end frustrant à Silverstone où sa course a été éclipsée par celle de Max Verstappen.

Daniel Ricciardo, Red Bull Racing
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing, et son équipier Max Verstappen, Red Bull Racing RB12, au parc fermé
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12

Alors qu'il semblait tout à fait en position de jouer le podium en Grande-Bretagne, l'Australien n'a rien pu faire face aux trois hommes de tête qui se sont arrêtés aux stands pour passer les pneus intermédiaires sous Voiture de Sécurité Virtuelle, le tour suivant son propre arrêt, effectué lui dans des conditions de course normales. Il y a concédé 10 secondes qu'il n'a jamais pu reprendre.

Même s'il est parvenu à devancer un des autres pilotes qui s'est arrêté sous VSC, en la personne de Sergio Pérez, sa quatrième place a un goût amer, une nouvelle fois, d'autant plus qu'elle a été obtenue après une épreuve morne.

"Nous avons perdu notre chance avec la Virtual Safety Car. C'est juste arrivé à un moment malheureux pour moi, et je pense que nous avons perdu 10 secondes ou plus derrière les leaders, juste avec cela. Ils ont eu un arrêt aux stands gratuit et ont pu continuer. C'était juste un peu frustrant."

"Je dirais que les choses ne sont vraiment pas allées dans en ma faveur dernièrement, en même temps je ne crois pas en la chance ou en toutes ces conneries. Ça n'a juste pas vraiment fonctionné. Espérons qu'en arrivant à Budapest ça pourra aller mieux."

"J'étais probablement plus furieux que la course ait juste été un peu ennuyante pour moi. J'étais seul pendant une grande partie, et, de nouveau, cette Virtual Safety Car m'a placé en arrière, c'était comme débuter la course loin derrière les leaders. Je me tournais les pouces la plupart du temps."

Stratégie alternative

La grande majorité des pilotes ayant effectué un seul relais en pneus slicks - sur les pneus mediums - après celui en intermédiaires, une tactique alternative et plus agressive aurait pu être envisagée, en effectuant un nouvel arrêt pour chausser des gommes tendres afin de tenter une fin de course tonitruante. Cela a-t-il été le cas du côté de Ricciardo ?

"Pas vraiment. Nous avions essayé quelque chose de similaire en Autriche. Le rythme était toujours assez constant à ce moment-là, nous étions dans les 1'36-37. De nouveau, nous avons juste été un peu malchanceux d'avoir été relégués derrière au début, nous n'avions vraiment pas grand-chose pour lequel nous battre."

Le départ de la course s'est effectué sous régime de voiture de sécurité. Pour l'Australien, la bonne décision a été prise. "Vous pouvez toujours arguer qu'elle aurait pu rentrer un tour plus tôt. Quelques zones de la piste étaient assez bonnes, mais d'autres étaient vraiment mauvaises."

"Il y avait tellement de spray et j'étais quatrième, près de l'avant. Je ne peux pas imaginer en 12e ou 15e place, le spray aurait été immense. Je pense plus que pour la visibilité, cela faisait sens. Même quand nous sommes partis, dans le virage 1, je n'ai rien vu, donc ils ont pris une très bonne décision aujourd'hui."

Magnussen - Il sera dur pour Renault de rattraper Haas

Article précédent

Magnussen - Il sera dur pour Renault de rattraper Haas

Article suivant

Selon Kurt Busch, la F1 a besoin de Las Vegas pour percer aux États-Unis

Selon Kurt Busch, la F1 a besoin de Las Vegas pour percer aux États-Unis
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Grande-Bretagne
Lieu Silverstone
Pilotes Daniel Ricciardo Boutique
Équipes Red Bull Racing Boutique
Auteur Adam Cooper