Ricciardo, l'homme qui tombe à pic!

Daniel Ricciardo est l'homme des opportunités

Daniel Ricciardo est l'homme des opportunités. Donnez trois chances à l'Australien de l'équipe Red Bull, et le "Ratel" les saisira à pleines mains!

Et après deux succès arrachés avec brio à force de dépassements dans les ultimes boucles, Ricciardo a cette fois ajouté une belle manche de gestion à son compteur, pour la troisième victoire de sa carrière.

Profitant des déboires des pilotes Mercedes, qui s'accrochèrent au second tour, du manque de rythme pour la victoire de Vettel, et multiplies batailles dans lesquelles Bottas et les Ferrari se trouvaient mêlés, Ricciardo a pu dérouler sa stratégie, forçant Rosberg à une course d'attaque, qui ne put cependant se conclure par une pression réelle sur le pilote Red Bull, à l'économie sur ses enveloppes pneumatiques.

Heureux, Ricciardo signe 25 nouveaux points au championnat et garde les pilotes Mercedes en respect en réaffirmant qu'il sera là en seconde moitié de saison pour jouer sa carte personnelle.

"A la maison beaucoup de gens suivent, mais je vois énormément de drapeaux australiens, presque autant qu'à Melbourne, merci à tous les fans australiens!", s'est délecté Ricciardo, acclamé au contraire de Rosberg, copieusement hué sur le podium.

Ricciardo n'a eu qu'à dérouler sa course et à faire attention à ce que tout tourne comme il le fallait jusqu'à la fin.

"Il fallait rester vraiment concentré, car c'est la première fois que je menais quasiment de bout en bout, et quand j'ai appris que Nico était passé une 3e fois aux stands, je savais qu'il serait plus rapide, donc je devais vraiment bien gérer en fin d'épreuve."

"J'espérais que la voiture resterait en une pièce mécaniquement dans les derniers tours; j'essayais simplement de rester constant et de ne pas faire d'erreurs."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Daniel Ricciardo
Équipes Mercedes , Ferrari
Type d'article Actualités