Ricciardo - Le V6 Renault compromet aussi le développement de la RB11

Daniel Ricciardo estime que les difficultés rencontrées par le moteur hybride Renault ont en vérité un double impact sur les performances de son équipe, car elles compromettent les réglages et le développement de la Red Bull RB11, en plus de ses performances.

L'Australien, qui avait été le seul à contester les succès des Mercedes en 2014, évoluait alors avec une monoplace capable de compenser les carences de l'unité de puissance française.

Mais cette année, alors que Renault concède encore plus de terrain à ses adversaires directs que la saison dernière, Red Bull figure seulement au quatrième rang du championnat des constructeurs.

Si Daniil Kvyat a réalisé le meilleur résultat de l'équipe en terminant quatrième à Monaco, Red Bull est régulièrement devancé par son écurie-sœur, Toro Rosso.

"Les difficultés que nous rencontrons avec le moteur ont d'autres incidences," explique ainsi Ricciardo. "Nous n'avons clairement pas le même feeling au freinage. Nous manquons également beaucoup de grip à l'arrière et tout part d'un souci de traction, même si toutes les équipes en rencontrent, y compris Mercedes."

"Mais rechercher davantage de grip à l'arrière, c'est compromettre le développement des appuis aérodynamiques, or nous en avons besoin pour tenter de compenser le manque de puissance du moteur."

"Lors qu'en réunion, nous évoquons le fait que la voiture glisse beaucoup trop, nous savons que nous ne sommes pas en mesure d'y faire grand-chose car nous avons besoin de conserver un maximum d'appuis. Peut-être notre voiture n'est-elle pas la meilleure, mais il est clair que nous ne pouvons pas la pousser au maximum de son potentiel. Monaco est le seul endroit où nous pouvions vraiment tout donner, et c'est là que nous étions les plus compétitifs."

Du mieux en Hongrie?

En raison de son caractère étroit et sinueux, le prochain Grand Prix de Hongrie pourrait également convenir davantage aux monoplaces de Ricciardo et Kyvat, et Red Bull en a bien conscience.

"Nous prenons ce week-end très à cœur," déclarait ainsi Christian Horner après le Grand Prix de Grande-Bretagne, au moment d'évoquer la manche suivante du calendrier.

"Nous progressons pas à pas au fil des courses, nous sommes déjà plus compétitifs et il est clair que la Hongrie constitue une belle occasion pour nous d'être performants."

L'an dernier, le Hungaroring avait réussi à Red Bull, puisque Ricciardo y avait remporté la deuxième victoire de sa carrière après avoir doublé Hamilton puis Alonso durant une course perturbée par la pluie.

A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Daniel Ricciardo
Équipes Red Bull Racing
Type d'article Actualités
Tags daniel ricciardo, développement, hongrie, performance, rb11, red bull, renault