Formule 1
29 août
-
01 sept.
Événement terminé
05 sept.
-
08 sept.
Événement terminé
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
39 jours

Ricciardo - "Mercedes et Ferrari devant"

partages
commentaires
Ricciardo - "Mercedes et Ferrari devant"
Par :
1 mars 2017 à 18:18

Sa seconde journée de roulage avec Red Bull a permis à Daniel Ricciardo de mieux comprendre le fonctionnement des nouveaux pneus Pirelli 2017.

Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Sebastian Vettel, Ferrari, retourne aux stands avec un problème
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing avec les médias
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing
Lewis Hamilton, Mercedes F1 W08

Immobilisé à deux reprises en piste pour sa première journée de roulage, lundi, Daniel Ricciardo a cette fois connu une préparation plus satisfaisante selon ses propres propos, et a bouclé un total de 70 boucles au volant de la RB13.

Certes, on est encore loin des impressionnants 139 tours couverts par un Sebastian Vettel ayant tourné comme une horloge avec la Ferrari, mais le travail de collecte de données a pu être effectué comme l’espérait le team.

"C’était mieux aujourd’hui", concède l’auteur du troisième chrono de la journée. "Nous avons fait quelques tours de plus mais je crois que j’ai plus appris de l’auto aujourd’hui, tout comme des pneus. C’était plus productif. Je pars plus heureux aujourd’hui car j’en sais un peu plus sur ces nouvelles voitures. La semaine prochaine sera importante, avec de nouveau deux journées de roulage pour moi. C’est assez positif, là, au terme du troisième jour."

Pas une fiabilité totale

La Red Bull a tout de même rencontré dans l’après-midi un ennui relatif aux échappements.

"Il leur a fallu l’extraire pour vérifier que tout était OK", confirme Ricciardo. "Ça a pris du temps et bien entendu, comme Max [Verstappen] roule demain, nous n’avons pas beaucoup de pièces de rechange ici. Il a fallu la jouer 'safe'. Nous avons perdu un peu de temps pour cette raison mais en dehors de ça, ce fut un bon run."

Reste que les objectifs de base ont été atteints. L'un d'entre eux consistait, avant de revenir pour sa seconde semaine de tests à compter de mardi prochain, à disposer d'une meilleure compréhension du comportement des enveloppes Pirelli.

"On a tourné sur des séquences assez longues, d’environ 20 tours, ce qui était important pour nous afin de comprendre aussi les pneus. Ce sont toujours des Pirelli, mais plus larges et ils se comportent différemment. Je pense que nous avons compris un petit mieux comment ils fonctionnent aujourd’hui et c’était important pour nous."

Oui, la F1 2017 sera vraiment physique

Nico Rosberg a marqué le paddock par sa présence pendant quelques heures aujourd’hui, comparant le travail physique qui attend les pilotes 2017 à celui de gladiateurs.

"Je suis un vrai guerrier de la vie !", s’exclame, hilare, l’Australien, quand lui est relatée l’anecdote. "Les voitures sont un peu plus brutales et c’est plus fun. Les virages 3 et 9 sont assez impressionnants. C’est cool ! Je pense que quand on va commencer à faire 50 ou 60 tours [de suite] dans la chaleur d’une course animée, on va commencer à pousser de belles limites physiques, nous, les pilotes."

On sait donc que les monoplaces 2017 sont bien plus rapides que leurs cousines des saisons passées, mais pour l’heure, il est impossible de proposer la moindre certitude concernant la hiérarchie en place, estime Ricciardo. Reste qu'une tendance se dégage.

"Je pense que pour le moment, nous ne nous sommes pas trop impliqués dans les runs de performance. Nous essayons d’aligner des tours réguliers et de travailler la fiabilité, en nous assurant que rien ne chauffe ou ne rencontre de problème. Pour les temps au tour, ce n’est toujours pas représentatif mais je pense que l’on peut s’attendre à ce que Mercedes et Ferrari soient devant. Mais je pense que nous pouvons aussi être très proches."

Avec Jonathan Noble

 

Article suivant
Honda est "désolé" pour Alonso et Vandoorne

Article précédent

Honda est "désolé" pour Alonso et Vandoorne

Article suivant

Souci moteur pour Sainz : "Il faut donner du temps à Renault"

Souci moteur pour Sainz : "Il faut donner du temps à Renault"
Charger les commentaires