Ricciardo ne cache pas son excitation avant Monaco

Fort de son premier podium enfin obtenu en Formule 1, Daniel Ricciardo s’apprête à disputer son troisième Grand Prix de Monaco le week-end prochain

Fort de son premier podium enfin obtenu en Formule 1, Daniel Ricciardo s’apprête à disputer son troisième Grand Prix de Monaco le week-end prochain. A quelques jours des premiers essais – qui rappelons-le se déroulent le jeudi en Principauté – le pilote australien est impatient d’affronter les particularités monégasques à bord d’une Red Bull qui devrait y être à l’aise.

Avant de prendre la piste, le premier défi sera néanmoins de garder la concentration dans un environnement totalement différent des autres circuits du calendrier.

« A Monte-Carlo, c’est impossible de garder ce calme, ce détachement qu’a un pilote », explique Ricciardo. « Chaque année je suis déterminé à aborder le week-end de manière froide et méthodique, et chaque année l’excitation reprend le dessus. C’est tout simplement incroyable. L’ambiance dans la ville et sur le port, l’histoire de la course, la foule, c’est un véritable buzz. Le circuit est à proprement parler ‘old-school’. N’importe où, piloter une F1 est spécial, avec la vitesse, la puissance et l’accélération, mais là-bas c’est… cool ! »

A Monaco plus qu’ailleurs, un pilote peut créer des différences tout autant que les performances de sa monoplace. Malgré sa jeune expérience sur le tracé, Ricciardo entend bien essayer d’en profiter.

« On dit que Monaco, c’est comme faire du vélo dans sa salle de bain. Quand j’étais petit, j’aimais monter sur mon vélo à l’intérieur de la maison. C’était plus amusant, il y avait davantage d’obstacles et un peu plus de danger. C’est vraiment comme ça à Monaco. L’expérience est vraiment une arme : le pilote peut faire de grosses différences s’il connait quelques trucs requis pour faire un tour rapide. »

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Daniel Ricciardo
Type d'article Actualités