Ricciardo - Nouveau châssis et pénalité probable

Largué au Canada, lieu de sa première victoire en Formule 1 un an plus tôt, Daniel Ricciardo revient sur le sentiment de frustration qui l'a habité au terme de la course disputée sur le Circuit Gilles Villeneuve.

"De ma première victoire à un week-end très difficile, je me suis quelque peu inscrit dans un cercle vicieux et j'ai exprimé ma frustration," explique le pilote australien ce jeudi, faisant référence à ses déclarations d'après-course à Montréal. Il avait notamment affirmé : "Je pensais que nous avions touché le fond, mais c'est encore pire!"

Lire aussi : Ricciardo - "Je pensais que nous avions touché le fond, mais c'est encore pire!"

"Parfois, il faut être patient," a-t-il poursuivi lors de la conférence de presse des pilotes en Autriche. "Je suis avec Red Bull et j'adorerais remonter sur la première marche du podium avec cette équipe. Je vais donc tenter d'exprimer ma frustration en piste si besoin, de façon positive! Je veux retrouver le top avec Red Bull."

Le cinquième moteur sera-t-il indispensable?

À Monaco comme à Montréal, Ricciardo avait échappé à une pénalité sur la grille de départ, conséquence éventuelle de l'utilisation d'une cinquième unité de puissance Renault cette saison. Le pilote Red Bull indique que la situation pourrait être différente ce week-end, tout en confirmant le changement de châssis qui le concerne.

"J'ai en effet un nouveau châssis et nous sommes donc débarrassés de ce qui pouvait nous gêner au Canada. Le Red Bull Ring ne nous convient pas forcément cette année mais j'espère que nous connaîtrons un bon week-end devant nos fans."

"Concernant le moteur, je pense que nous prendrons une décision ce jeudi soir, mais nous allons probablement prendre une pénalité. Et si ce n'est pas ici, ce sera à Silverstone."

A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP d'Autriche
Circuit Red Bull Ring
Pilotes Daniel Ricciardo
Équipes Red Bull Racing
Type d'article Preview
Tags autriche, chassis, daniel ricciardo, moteur, preview, pénalité, red bull, renault