La patience de Ricciardo récompensée par un premier top 5

Selon Daniel Ricciardo, une course "patiente et mature" dans les rues de Singapour lui ont permis de remonter jusqu'à la cinquième place et offrir de précieux points à McLaren dans sa lutte avec Alpine au championnat.

La patience de Ricciardo récompensée par un premier top 5

Mieux vaut tard que jamais. Pour la première fois de la saison, à cinq courses de son départ de McLaren, Daniel Ricciardo a décroché une arrivée dans le top 5. L'Australien ne s'était pourtant pas facilité la tâche au Grand Prix de Singapour, puisqu'une élimination précoce, dès la Q1, l'avait condamné à un départ depuis la 16e position.

Ricciardo est cependant parvenu à gagner onze positions grâce aux nombreux abandons (six au total) mais aussi grâce à une bonne stratégie mise en place par son équipe : alors que la piste séchait et que quelques pilotes prenaient le pari des pneus slicks – chose qu'aurait aimé faire Ricciardo – McLaren a préféré patienter en conservant les intermédiaires, capitalisant ainsi sur une intervention du Safety Car quelques instants plus tard pour gagner de précieuses secondes au stand.

"Lorsque la piste commençait à sécher, je n'avais pas toujours le [bon] rythme avec les pneus intermédiaires", a expliqué Ricciardo. "Je commençais à être un peu nerveux, du genre : 'Les gars, je ne suis pas très rapide en ce moment, mettons des slicks et voyons ce que ça donne'. Mais c'était une décision prise dans le feu de l'action, alors on a continué à discuter [avec le muret des stands]."

"Et je pense que c'est ce qui nous a permis de finir dans le top 5. Un bon départ et un bon premier tour ont aidé, donc, certainement, je m'attribue une partie du mérite mais je pense que c'est le fait d'avoir bien discuté qui a rendu ça possible. Ce n'est pas souvent que l'on passe de la 16e à la cinquième place [à Singapour], donc ça me convient."

Daniel Ricciardo, McLaren MCL36

Daniel Ricciardo, McLaren MCL36

"Je pense aussi que nous avons été patients et matures en ne sautant pas sur [l'occasion de mettre] des slicks", a-t-il ajouté. "Lorsque l'on est à la porte des points, il est très tentant de faire le héros en essayant quelque chose. Mais nous avons eu les bonnes discussions, et bien que je veuille être un héros, ça ne semblait pas judicieux."

"Une fois que George [Russell] est passé [aux slicks], et ensuite Pierre [Gasly] je crois, ça leur a visiblement pris beaucoup de temps [pour être rapide]. Alors on s'est dit qu'il fallait continuer [avec les intermédiaires]. Et puis j'avais aussi en tête que la piste était très glissante, surtout en slicks, le risque de sortie de piste était alors grand. Tout ce dont nous avions besoin, c'était d'une voiture de sécurité pour passer au stand et gagner beaucoup de positions. C'est ce qui s'est passé. C'était un peu le scénario idéal pour nous et ça a bien marché."

Si la grande majorité des pilotes ont troqué leurs gommes intermédiaires usées pour des pneus mediums neufs, Ricciardo s'est démarqué en enfilant des enveloppes tendres, plus performantes que les mediums certes mais aussi moins endurantes, pour la fin de course.

Interrogé par Motorsport.com, Ricciardo a confié qu'il était "pas convaincu au début" par le choix des pneus tendres, toutefois la possibilité que la course n'aille pas à son terme en raison de la limite des deux heures de roulage a fini par lui faire changer d'avis.

"Je me suis toujours dit que si nous passions aux slicks, il fallait mettre des mediums", a-t-il lancé. "Mais dès que Tom [Stallard, son ingénieur] m'a dit qu'il pensait que la course allait se terminer quelques tours plus tôt à cause [de la limite de] temps, je me suis dit que nous allions gagner quelques tours."

"Avec la position dans laquelle nous allions être, il fallait surtout la protéger [parce que] les voitures devant nous étaient plus rapides. À la reprise, j'ai senti que la chose la plus intelligente à faire était de me donner un peu de marge. Je pense que ça a marché. Pour être honnête, le premier tour en tendres a été le meilleur. J'ai alors dit : 'Les gars, laissez-moi dépasser Lando, je peux essayer d'attaquer une Ferrari'. Mais une fois que leurs mediums sont montés en température, deux ou trois tours plus tard, ils se sont échappés. Il ne fallait plus que gérer l'écart avec [Lance] Stroll, se montrer raisonnable et être reconnaissant pour le top 5, parce qu'il y en a eu très peu [cette année]."

Les points ont un été un obstacle perpétuel cette saison pour Ricciardo. En 17 occasions, l'Australien n'a atteint le top 10 que cinq fois, six si l'on compte ses trois points décrochés lors du sprint d'Imola. Au total, il n'a accumulé que 29 points, ce qui est moins du tiers du score de son coéquipier Lando Norris, ayant totalisé de son côté 100 points et décroché un podium.

Cette cinquième place, son meilleur résultat depuis le Grand Prix d'Arabie saoudite 2021, est donc plus que bienvenue pour lui redonner confiance pour la fin d'année, d'autant plus qu'elle permet à McLaren de récupérer la quatrième place du championnat constructeurs face à Alpine.

"Je suis dans une position où, honnêtement, je prends tout ce que je peux", a-t-il estimé. "C'était 50/50 [en course], je pense que nous méritons une bonne partie [du résultat] mais je ne vais pas m'excuser pour la chance, les faits de course, rien de tout ça, parce que j'ai l'impression que les choses ne sont pas toujours allées en notre faveur cette année. Je suis donc très heureux d'avoir fait une course propre et de prendre quelques points."

"Je suis conscient de [ma] situation au championnat et de mon manque de points. C'est très, très triste. Donc, évidemment avec l'abandon des deux Alpine, c'était important de contribuer [au résultat] dont nous avions besoin. Je suis heureux d'avoir fait mon travail. Il y a beaucoup de points positifs à retenir. Il faut savoir en profiter. Il est peu probable que nous vivions un autre grand jour comme celui-ci quand ce n'est pas le cas d'Alpine, mais on ne sait jamais. Je suis content qu'on en ait profité quand il le fallait."

Lire aussi :
partages
commentaires
Red Bull espère que Pérez gagnera en confiance après sa victoire
Article précédent

Red Bull espère que Pérez gagnera en confiance après sa victoire

Article suivant

Denny Hulme, un champion très discret

Denny Hulme, un champion très discret