Ricciardo - Piloter à Suzuka, une belle façon de gagner sa vie !

En trois participations au Grand Prix du Japon, Daniel Ricciardo est parvenu à accrocher les points une fois, lors de sa première saison chez Toro Rosso avec une dixième place (2012)

En trois participations au Grand Prix du Japon, Daniel Ricciardo est parvenu à accrocher les points une fois, lors de sa première saison chez Toro Rosso avec une dixième place (2012). Pour la première fois de sa carrière, l'Australien abordera ce tracé relevé et apprécié des pilotes avec une monoplace compétitive. En termes de sensations et de pilotage, le pilote Red Bull s'en fait déjà un plaisir.

"Tout est bien à Suzuka, mais pour moi le premier secteur est juste un régal", note-t-il. "C'est un rêve. Vous avez ces changements de direction rapides à travers les Esses, difficiles autour du virage Dunlop et ensuite, sans doute le meilleur morceau avec les virages 8 et 9 : Degner."

C'est la fin de ce premier secteur qui a le privilège de Ricciardo, qui décrit ainsi l'importance des deux virages à droite qui précèdent l'épingle.

"Dans le virage 8 vous êtes accroché, c'est tellement étroit et il n'y a pas de place pour l'erreur, mais vous voulez pousser aussi fort que vous le pouvez", explique-t-il. "Ensuite, alors que vous redressez la voiture, vous êtes sur les freins, vous vous jetez dans ce virage à droite bombé en espérant que vous avez vu juste car si ce n'est pas le cas, tout est terminé."

"Faire cela 53 fois de suite, c'est une belle façon de gagner sa vie ! Ce que vous ne voyez peut-être pas à la TV, c'est que ce sont de véritables montagnes russes, entre descentes et remontées, vous êtes rarement au même niveau."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Daniel Ricciardo
Équipes Toro Rosso
Type d'article Actualités