Ricciardo a "ravalé sa fierté" en laissant passer Norris

Réaliste, Daniel Ricciardo reconnaît que McLaren a eu raison de lui demander de laisser passer son coéquipier à Imola.

Ricciardo a "ravalé sa fierté" en laissant passer Norris

C'est un message qu'un pilote ne veut jamais entendre dans son oreille : "Daniel, on veut échanger les positions, il faut qu'on voie le rythme de Lando à l'air libre". C'est bel et bien ce qui a été demandé à Daniel Ricciardo au 17e tour du Grand Prix d'Émilie-Romagne, alors qu'il occupait la cinquième place devant son coéquipier.

Lire aussi :

La suite des événements a donné raison à McLaren : l'Australien a alors perdu près de deux secondes au tour sur Norris jusqu'au drapeau rouge, puis une seconde au tour lors du reste de la course avec une stratégie identique, ayant également été équipé de pneus tendres rodés après l'interruption de l'épreuve.

"J'ai certainement dû ravaler ma fierté [en laissant passer Norris]", reconnaît Ricciardo auprès de Sky Sports F1. "Franchement, l'équipe a été juste. Elle m'a laissé le temps d'essayer de montrer mes capacités. Et à vrai dire, quand j'ai attaqué, j'ai un peu commencé à tuer le pneu avant droit. J'ai eu le temps requis pour montrer ce dont j'étais capable, et ça n'a pas été suffisant. Je ne vais pas faire d'histoires, c'était juste."

Il semble que le nouveau pilote McLaren ait encore besoin de temps pour s'acclimater à sa nouvelle monoplace. "Absolument", confirme-t-il. "Je ne crois pas avoir sous-estimé ça. Vous savez, j'en étais bien conscient quand je suis passé de Red Bull chez Renault. Malheureusement, ça va juste prendre un peu de temps. Mais vous savez, la saison est longue. Ce n'est que la deuxième course, bien sûr, j'ai déjà envie d'être plus rapide. Mais j'imagine que d'ici la septième course, je repenserai à la deuxième et ça me fera glousser. C'est bizarre : c'est comme si les muscles avaient leur propre mémoire, comme s'il restait un lien avec l'autre voiture. Il faut juste que je continue à faire des tours et à essayer de comprendre."

Ricciardo a malgré tout contribué à l'excellent début de saison de McLaren, qui a marqué 41 points en deux Grands Prix : c'est du jamais vu depuis 2014 (43 points) pour l'écurie britannique.

partages
commentaires
Vettel : La FIA "n'a pas été très professionnelle" avec ma pénalité

Article précédent

Vettel : La FIA "n'a pas été très professionnelle" avec ma pénalité

Article suivant

McLaren vend son usine F1 pour près de 200 millions d'euros

McLaren vend son usine F1 pour près de 200 millions d'euros
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Émilie-Romagne
Catégorie Course
Lieu Imola
Auteur Benjamin Vinel