Formule 1
14 août
Événement terminé
28 août
Événement terminé
04 sept.
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
C
GP de l'Eifel
11 oct.
Course dans
23 jours
23 oct.
Prochain événement dans
34 jours
31 oct.
Prochain événement dans
42 jours
13 nov.
Prochain événement dans
55 jours
04 déc.
Prochain événement dans
76 jours
C
GP d'Abu Dhabi
11 déc.
EL1 dans
83 jours

Ricciardo et les réglages qui ont transformé la Renault

partages
commentaires
Ricciardo et les réglages qui ont transformé la Renault
Par :

Daniel Ricciardo a expliqué qu'une "découverte" sur le plan des réglages, qui avait d'abord émergé lors du GP du 70e Anniversaire, a été la clé pour trouver la bonne fenêtre de performances de la Renault R.S.20.

Le constructeur français Renault va aborder le Grand Prix d'Italie avec optimisme après une course encourageante en Belgique le week-end dernier. Daniel Ricciardo et son équipier Esteban Ocon ont terminé quatrième et cinquième à Spa, signant le meilleur résultat d'ensemble de la saison, et le duo vise désormais un potentiel podium à Monza.

Même si la forme affichée à Spa a été favorisée par le fait que la R.S.20 est mieux équilibrée avec une configuration à faible appui, Ricciardo estime qu'un choix de réglages effectué le vendredi du GP du 70e Anniversaire est d'égale importance dans ce regain. "Il y a assurément quelque chose que nous avons appris de Silverstone, comme une zone de confort."

"Je l'ai trouvée au niveau de la sensation dans la voiture : 'Voilà, c'est comme ça que nous devons utiliser la voiture'. Et nous avons joué un peu autour de ça ici également. Et de nouveau, il y a eu une séance, je pense qu'il s'agissait des EL2, où je me suis dit : 'OK, nous avons trouvé la zone de confort'. Donc il y a quelque chose de fondamental sur quoi, je pense, nous avons mis la main."

Lire aussi :

L'Australien juge que Renault comprend désormais mieux les forces de la voiture, et il espère que ces réglages pourront aussi être utilisés pour les circuits à fort appui. "Je crois que nous pouvons les faire fonctionner sur les pistes avec beaucoup d'appui. Ce n'est pas typique du faible appui. Nous pouvons les utiliser à tous les niveaux, donc je pense qu'il s'agit juste de trouver ce qui fonctionne au mieux avec beaucoup d'appui."

"Ça fait clairement revivre la voiture. Donc, oui, [c'est] une chose dans laquelle j'ai énormément confiance : la zone dans laquelle la R.S.20 aime être pilotée. Et je ne suis pas sûr que nous ayons eu quelque chose comme ça l'an passé. Je ne suis pas certain que nous ayons connu une vraie découverte comme ça la saison dernière, donc c'est encourageant."

Ricciardo suggère que la transformation de Renault lorsque le niveau d'appui est faible pourrait même être suffisamment décisive pour envisager des idées radicales au niveau des choix d'ailerons sur d'autres tracés. "Il faut évaluer ça, parce qu'évidemment il y a beaucoup de fois où vous vous rendez sur un circuit à fort appui et vous ne remettez juste pas ça en question."

"Nous mettons de gros ailerons parce que c'est censé aller plus vite, mais je ne sais pas. Je m'interroge sur le fait d'essayer d'avoir moins d'appui sur certains circuits typiques, et d'accepter qu'il s'agit d'une faiblesse désormais, et peut-être voir si on peut faire fonctionner quelque chose avec des ailerons moins chargés."

Stefan Bellof, une star fauchée en plein envol

Article précédent

Stefan Bellof, une star fauchée en plein envol

Article suivant

La F1 "ne veut pas" que le spectacle vienne de problèmes de pneus

La F1 "ne veut pas" que le spectacle vienne de problèmes de pneus
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Daniel Ricciardo
Équipes Renault F1 Team
Auteur Jonathan Noble