Ricciardo surpris par le manque de rythme de Bottas à Monza

Le pilote Renault Daniel Ricciardo a fait part de sa surprise quant aux difficultés de Valtteri Bottas lors du Grand Prix d'Italie 2020 de F1.

Ricciardo surpris par le manque de rythme de Bottas à Monza

Daniel Ricciardo a dépassé Valtteri Bottas au départ de la course et est resté devant lui jusqu'au Safety Car et aux arrêts qui ont suivi, moment où leurs positions se sont inversées. Il a ensuite suivi de près la Mercedes le reste de l'épreuve, terminant juste derrière le Finlandais en sixième place. Le #77 a rapporté des problèmes de tenue de route, avec une voiture qu'il jugeait particulièrement compliquée à piloter dans les virages à droite.

Lire aussi :

"Valtteri ne semblait pas particulièrement rapide par rapport à leur, disons, normalité", a déclaré Ricciardo. "Dans le premier relais, je l'ai eu au premier tour et ensuite je m'attendais à ce qu'il revienne très rapidement à la charge, et ça n'a pas été le cas. Et je pense qu'à un certain moment, je me suis même échappé, en fait."

"Je sais que nous n'avons pas été lents ce week-end, mais évidemment, nous n'avons pas de Mercedes actuellement. Donc j'étais un petit peu surpris. Et ensuite dans le second relais, il avait la position en piste par rapport à moi, et j'ai vraiment senti qu'il avait fait des erreurs dans Ascari, le gauche, donc virages 8 à 9, quelques fois. Mais, honnêtement, c'était un endroit dans lequel j'avais également du mal, donc je ne pouvais pas vraiment capitaliser, mais je pouvais voir qu'il avait un petit peu de difficultés à cet endroit."

"Mais sinon, il n'a bien sûr pas pu attaquer Lando [Norris, quatrième], donc il est juste de dire qu'il n'a pas montré le rythme que Mercedes montre d'ordinaire. Mais il était difficile pour moi de distinguer s'il avait plus de mal dans les virages à gauche ou à droite. De nouveau, il ne semblait juste pas avoir un rythme énorme pour une Mercedes."

Lire aussi :

Quant à sa propre course, Ricciardo a admis que le Safety Car et le drapeau rouge n'avaient pas jouer dans le sens de Renault étant donné qu'AlphaTauri avec Pierre Gasly, Racing Point avec Lance Stroll et les deux McLaren ont terminé devant. "J'ai clairement apprécié la course, je pense m'être mis dans la meilleure position la plupart du temps", a-t-il expliqué en réponse à une question de Motorsport.com.

"Mais les circonstances n'étaient pas avec nous. Je n'ai pas été le seul, donc je ne vais pas sauter partout et pleurer. Mais, assurément, j'étais l'un de ceux qui ont souffert un peu avec le Safety Car et le drapeau rouge. C'est une de ces courses où il y avait peut-être quelque chose à faire, mais en fin de compte, c'est la course, et on ne peut pas s'attarder là-dessus et baisser la tête."

"Je pense que nous avons eu deux week-end solides à Spa et ici, et je crois que la course a été très bonne, les départs ont été bons. Je dirais qu'il y a clairement bien plus de positif à tirer. Obtenir une sixième et une huitième places avec Esteban [Ocon], et évidemment quand même perdre pas mal de points chez les constructeurs, je pense que ça fait évidemment mal à l'équipe car normalement ce devait être un bon week-end. Mais, à nouveau, il faut juste accepter que la chance n'était pas de notre côté. Et que c'est comme ça."

partages
commentaires
L'écurie Williams désigne son nouveau directeur par intérim

Article précédent

L'écurie Williams désigne son nouveau directeur par intérim

Article suivant

Mugello, le choc de la nouveauté

Mugello, le choc de la nouveauté
Charger les commentaires