Ricciardo toujours aussi affamé, N°1 ou non

Daniel Ricciardo a pour ambition de rester dans la course au titre aussi longtemps que cela sera possible mathématiquement parlant, et n'aurait pas été contre un petit coup de pouce de son team pour cela

Daniel Ricciardo a pour ambition de rester dans la course au titre aussi longtemps que cela sera possible mathématiquement parlant, et n'aurait pas été contre un petit coup de pouce de son team pour cela.

L'Australien a cependant pris acte du fait qu'il n'était pas question pour Red Bull de privilégier un pilote par rapport à un autre tant que les deux hommes peuvent encore jouer leur propre chance. Pas de quoi attendrir l'Australien, qui ne trouve là qu'une motivation supplémentaire pour montrer qu'il est capable d'aller chercher son statut de N°1 en piste et de confronter Red Bull à l'obligation de le privilégier au détriment de Vettel.

72 points derrière Rosberg au classement des pilotes, Ricciardo ne bénéficie malgré tout que de chances infimes de pouvoir contrarier Mercedes, même s'il assure qu'il poussera jusqu'au bout. Ses performances quoi qu'il en soit de quoi poser problème à Vettel, qui n'a pas remporté le moindre GP cette saison, et concède 60 points à son nouvel équipier.

Red Bull maintient l'équité pour le moment

"Ils [Red Bull] ont dit que si l'un de nous se fait sortir [de la course au titre] avant l'autre, ils réfléchiront à imposer des ordres d'équipes", détaille Ricciardo. L'égalité est donc pour le moment de mise. "C'est en gros pendant que nous sommes tous deux mathématiquement en jeu. Ensuite, nous serons autorisés à nous battre et faire ce que nous voulons".

Ambitieux, Ricciardo pense que le team aurait pu trouver un intérêt dans le fait de mettre le Quadruple Champion du Monde à son service pour tenter d'aller placer plus de pression sur Mercedes en fin de saison.

"Oui et non", répond-il ainsi lorsqu'on lui demande s'il est déçu de ne recevoir plus de soutien interne. "J'aimerais –sans vouloir avoir l'air trop confiant-, et à la fois, devoir compter dessus".

"Bien entendu, j'adorerais être devant Seb et savoir qu'il ne va pas tenter de me passer. D'une certaine façon, ça me donne encore plus faim, pour m'assurer d'être devant et de ne pas avoir besoin d'eux. Je ne suis pas contre lui ou l'équipe. C'est juste comme ça, et c'est juste. Je pense qu'il est encore assez tôt [dans la saison] car nous sommes encore tous les deux loin. On n'a pas de certitude quant au fait que s'il m'aide, je vais gagner. Nous avons besoin d'un peu de chance avec ça, pas seulement de petites consignes d'équipe".

Ricciardo poussera jusqu'au bout

Comme il l'a déjà expliqué, Ricciardo pense disposer de chances de reprendre des points aux pilotes Mercedes en plusieurs occasions en cette fin de saison, certains tracés convenant bien à Red Bull, ou à son pilote en particulier. Par ailleurs, c'est libéré de toute pression que l'Australien peut se lancer à la chasse derrière les hommes Mercedes, qui ont tout à perdre.

"En ce qui me concerne, le jeu est ouvert! Mais mon approche et ma mentalité n'ont pas vraiment changé depuis le début de la saison", poursuit Ricciardo. "Si nous pouvons prendre la victoire, nous la prendrons. Et si cela me rapproche du leader, c'est une bonne chose. Disons que l'approche, désormais, consiste à attaquer et à prendre tout ce que l'on peut, et ça ne changera pas. C'est ce qu'il faut pour s'approcher de Mercedes".

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Daniel Ricciardo
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités