Ricciardo - "Tout s'est fini dès le départ"

Pour la première fois cette saison, le pilote Red Bull n'a pas terminé dans les points, retardé par les incidents du départ.

Ricciardo - "Tout s'est fini dès le départ"
Daniil Kvyat, Red Bull Racing RB12 avec son équipier Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Crash du départ avec Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H, Daniil Kvyat, Red Bull Racing RB12, Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12 et Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM09
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12

La belle série du début de saison a pris fin à Sotchi pour Daniel Ricciardo. Trois fois quatrième lors des trois premiers Grands Prix, l’Australien a été victime du départ chaotique en Russie et de la zizanie semée par son coéquipier Daniil Kvyat. 

Si, contrairement à Sebastian Vettel, le pilote Red Bull a pu repartir, il a vu sa stratégie et sa course gâchées par l’empoignade du premier tour. Contraint de repasser par son stand avec un aileron avant endommagé, il a ensuite mené la chasse en fond de peloton, au volant d’une monoplace qui n’avait plus le niveau de performance espéré. Après s’être accroché, Ricciardo a finalement échoué au onzième rang, à la porte des points. 

"C’est là que tout s'est fini, le départ", regrette-t-il au micro de Sky, après avoir tenté de limiter les dégâts pendant les 51 tours restants. "Nous avons terminé la course mais la voiture était très endommagée à cause de ça. Nous ne savons pas vraiment quel était notre véritable rythme aujourd'hui. Nous avons essayé." 

S'adapter au circuit

Ricciardo insiste sur le point critique que représentait le départ à Sotchi, avec un virage n°2 toujours très délicat à aborder. Soulignant que la place était rare pour les 22 monoplaces, il raconte la manière dont il l’a vécu, avant de s’apercevoir sur les écrans géants que son coéquipier était le grand responsable de tout ce désordre. 

"J’avais Seb [Vettel] à l'intérieur et Sergio [Pérez] à l’extérieur", explique-t-il. "Seb s'est déporté sur moi mais je savais que cela ne venait pas de lui, vu la façon dont il l'a fait, il s'est fait percuter, en fait. J'ai vu le replay sur les écrans pendant la voiture de sécurité, on dirait que c'était Daniil. Cela a gâché non seulement ma course mais aussi celle d'autres pilotes. Ma course était finie dès le premier tour."

"Maintenant, en regardant le replay et en sachant où on était sur la piste, on était trois de front au premier virage. Daniil percute Seb, je ne sais pas où il allait, il n'y avait pas de place à l'intérieur, la piste était bloquée. Je ne sais pas s'il essayait de freiner plus tard, mais de ce que j'ai vu en piste, il n'y avait pas la place. C'est un virage serré, abordé après une section à très haute vitesse, un peu comme à Monza. Il faut s'adapter, c'est une nouvelle situation sur chaque circuit. Ces choses-là continuent à se produire."

partages
commentaires
Grosjean - "Génial de revenir dans les points"
Article précédent

Grosjean - "Génial de revenir dans les points"

Article suivant

Pas de podium pour Williams, mais un bond en avant au championnat

Pas de podium pour Williams, mais un bond en avant au championnat
Charger les commentaires