Ricciardo : Verstappen, un équipier "plus coriace" que Vettel

partages
commentaires
Ricciardo : Verstappen, un équipier
Par : Fabien Gaillard
24 sept. 2017 à 09:00

Pour Daniel Ricciardo, Max Verstappen est un équipier plus difficile à contenir que Sebastian Vettel.

Max Verstappen, Red Bull Racing RB13, poussé par des mécaniciens
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Max Verstappen, Red Bull Racing et Daniel Ricciardo, Red Bull Racing
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Max Verstappen, Red Bull Racing, Sebastian Vettel, Ferrari et Daniel Ricciardo, Red Bull Racing pendant la conférence de presse
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13

Depuis sa titularisation chez Red Bull en 2014, l'Australien a connu trois équipiers. La première saison, il a été associé au quadruple Champion du monde en titre, Sebastian Vettel, qu'il a battu nettement. Pour sa deuxième année, il a fait équipe avec Daniil Kvyat ; ce dernier l'a devancé au classement pilotes, lors d'un exercice où Ricciardo a connu de nombreux problèmes de fiabilité. Depuis le GP d'Espagne 2015, enfin, il cohabite avec Max Verstappen.

Et pour lui, c'est bien le Néerlandais qui constitue le défi le plus difficile : "Je ne veux rien retirer à Seb – il est, a été et est toujours un grand pilote – mais je crois que Max est l’équipier le plus coriace", a-t-il lancé pour Channel 4. "Espérons qu’il dise la même chose de moi !"

Même si leur rivalité a jusqu'ici été plutôt contenue, pour diverses raisons, elle a récemment occasionné un accrochage, lors du premier tour du Grand Prix de Hongrie. Verstappen, en tentant de conserver sa position, a trop retardé son freinage et tiré tout droit dans Ricciardo, entraînant l'abandon de ce dernier.

"Le commissaire essayait de me faire quitter la piste, et je faisais ‘ne me touche pas’, je voulais vraiment attendre que Max passe", se souvient le numéro 3, qui avait à l'occasion adressé un geste du majeur au plus jeune vainqueur de l'Histoire de la F1.

"Dans la chaleur du moment, j’ai pu dire des choses… mais je pense que j’ai quand même réussi à bien me tenir. Nous sommes passés à autre chose. Évidemment, j’étais énervé, mais c’était hors de mon contrôle, donc que pouvais-je faire de plus ?"

Une situation qui a heureusement été désamorcée par des excuses et une discussion entre quatre yeux : "Il s’est excusé comme un homme, c’était important. Nous avons eu une discussion en privé […] et nous avons parlé, c’était important."

Sur un plan plus personnel, Daniel Ricciardo sera, fin 2018, à la croisée des chemins. Pour la première fois de sa carrière en Formule 1, il aura le choix de son avenir au terme de son contrat avec Red Bull Racing. Et ce qu'il veut avant tout, c'est une monoplace lui permettant de jouer le titre mondial.

"Je dois tirer le maximum de ce que j’ai actuellement. Quand je fais des podiums, ou même à Monza quand j’ai terminé quatrième, ça me rend heureux. Ce n’est pas le but ultime de ce que je veux, mais actuellement, je tire le maximum au vu de ce que je peux faire donc ça me rend suffisamment heureux."

Prochain article Formule 1
La FIA confirme des limitations moteur plus drastiques en 2018

Previous article

La FIA confirme des limitations moteur plus drastiques en 2018

Next article

Hamilton ne chasse pas le record de titres de Schumacher

Hamilton ne chasse pas le record de titres de Schumacher
Charger les commentaires