Ricciardo - Vettel a toujours été loyal et honnête

partages
commentaires
Ricciardo - Vettel a toujours été loyal et honnête
19 oct. 2014 à 11:00

Tout au long de la saison 2014, les relations entre Daniel Ricciardo et Sebastian Vettel auront été cordiales, sans remous particulier

Tout au long de la saison 2014, les relations entre Daniel Ricciardo et Sebastian Vettel auront été cordiales, sans remous particulier. Alors que l'Allemand sortait de quatre saisons de domination, ponctuées de plusieurs accrocs avec son ancien coéquipier Mark Webber, aucun incident ne s'est dessiné. Pourtant, le quadruple Champion du Monde a dû faire face à l'explosion du phénomène Ricciardo, ce dernier le devançant largement au championnat.

Vainqueur à trois reprises tandis que Vettel ne l'a pas encore emporté cette année, le pilote australien a toujours salué et souligné le comportement exemplaire de son aîné à son égard.

"Je crois qu'il a été loyal avec moi depuis le premier jour, et après ma troisième victoire il était toujours très honnête avec moi, et très respectueux", a confié Ricciardo à Autosport. "Je suis certain qu'avec la saison qui avance il aimerait gagner, donc il y a peut-être un peu plus de choses dans ce qu'il ressent, un peu plus de frustration, mais je ne dirais pas que cela s'est vu lors des réunions [internes], ou quoi que ce soit d'autre."

"Je suis profondément certain qu'il veut une victoire cette année. Quand vous voyez un coéquipier gagner des courses et pas vous, naturellement vous êtes frustré. Mais à son crédit, il n'a rien fait contre moi ou devant l'équipe ; peut-être une fois les portes fermées, mais rien de visible pour nous, donc je crois qu'il a très bien contrôlé la situation."

Il y a deux semaines, Ricciardo a appris à Suzuka le départ de Vettel à l'issue de la saison, et l'arrivée de Daniil Kvyat remplacer l'Allemand. Une nouvelle qui ne l'a pas surpris car il semblait avoir envisagé toutes les hypothèses.

"J'étais ouvert à tout concernant les nouvelles que j'allais recevoir ; je m'attendais à ce qu'il parte, je m'attendais à ce qu'il reste, mais je n'ai pas été choqué quand il a annoncé qu'il partait", explique Ricciardo. "Il a eu quatre titres avec Red Bull et il a eu l'occasion d'aller ailleurs avant d'être trop vieux pour la discipline, c'est ainsi que je le vois. Il veut probablement un autre challenge."

Prochain article Formule 1
Renault dans l'ombre de Mercedes en Russie

Previous article

Renault dans l'ombre de Mercedes en Russie

Next article

Les Poulidor de la Formule 1 : Michele Alboreto

Les Poulidor de la Formule 1 : Michele Alboreto
Charger les commentaires