Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse

Ricciardo : Pendant longtemps, j'ai vraiment cru être le meilleur

Revenant sur ses deux années chez McLaren, Daniel Ricciardo a déclaré avoir perdu lors de son passage à Woking la confiance qui avait jusqu'alors guidé sa carrière, tout en prenant sa part de responsabilité dans ce constat et son échec.

Daniel Ricciardo, Red Bull Racing

Photo de: Red Bull Content Pool

La forme de Daniel Ricciardo chez McLaren est très certainement l'une des énigmes les plus marquantes de ces dernières années. L'Australien, pourtant déjà multiple vainqueur de Grands Prix avec Red Bull et auteur d'un passage convaincant dans une écurie de milieu de tableau chez Renault, n'a que rarement surnagé à Woking, même s'il a été l'auteur de la seule victoire de McLaren depuis 2012, lors de l'atypique GP d'Italie 2021.

L'écart déjà important avec Lando Norris lors de la première saison s'est encore aggravé en 2022. Cela a précipité le destin de l'Australien qui n'a pu que constater que son écurie avait perdu patience et confiance en lui, puisqu'elle avait débauché un compatriote et espoir de la discipline, Oscar Piastri. Les deux parties ont alors convenu d'un accord pour mettre prématurément fin au contrat qui aurait dû couvrir la saison 2023.

Depuis, Ricciardo a trouvé refuge auprès de la structure de ses débuts, à savoir Red Bull Racing, en y revenant en tant que troisième pilote dont le portefeuille d'activités couvre le simulateur, des opérations marketing et potentiellement des tests privés si l'occasion se présente. Libéré de la pression de la compétition, il a pu faire le point sur ce qui s'est passé lors des deux années qui viennent de s'écouler. Sans surprise, il fait le constat d'une perte de confiance, en la liant à un brutal retour à la réalité concernant son propre niveau.

J'ai pris conscience que je n'étais pas le pilote parfait, que j'avais des faiblesses.

Daniel Ricciardo

"J'assumerai toujours une part de responsabilité [dans l'échec McLaren]", a-t-il admis auprès de plusieurs médias, dont Speedcafe. "Pendant de nombreuses années, j'ai vraiment cru être le meilleur, et si je suis le meilleur du monde, quelle que soit la situation, je serai capable de la surmonter. Et il est évident qu'avec McLaren, il m'a été difficile de le faire. Alors oui, j'ai pris conscience que je n'étais pas le pilote parfait, que j'avais des faiblesses, alors je m'en tiendrai toujours responsable."

En dépit du fait que des efforts ont été proposés pour améliorer la situation, Ricciardo reconnaît lui-même n'en avoir pas vraiment profité. Avec le recul, il aurait certainement agi différemment, notamment en se montrant bien moins passif. "J'ai eu l'occasion de m'éloigner un peu de tout cela et en repensant à ces deux dernières années, j'aurais fait les choses différemment si c'était encore possible ; j'aurais peut-être posé plus de questions ou été un peu plus exigeant. Mais on vit et on apprend, donc je n'ai pas de regrets. C'était une situation et elle s'est achevée."

LIRE AUSSI - Horner évoque un Ricciardo méconnaissable à son retour chez Red Bull

Il s'est en tout cas bien rendu compte de la façon dont lui-même avait changé une fois revenu chez Red Bull, et notamment en étant confronté au travail en simulateur : "Et à présent, avec le retour chez Red Bull, j'ai senti que j'étais certainement un peu... ma confiance n'était probablement pas ce qu'elle était auparavant."

"Même moi, j'étais un peu timide en entrant dans le simulateur, j'essayais de ne pas trop me faire d'illusions sur la façon dont cela allait se passer. Mais plus la journée avançait, plus je me sentais à l'aise, et plus j'avais l'impression d'être de retour à la maison dans une voiture avec laquelle je me sentais honnêtement à l'aise. Alors oui, disons que j'ai eu l'impression d'être ragaillardi après cette première journée."

Be part of Motorsport community

Join the conversation

Related video

Article précédent AlphaTauri détaille la première de ses "cinq ou six" évos 2023
Article suivant Szafnauer voit Alpine se battre bientôt avec Mercedes

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse