Formule 1 GP de Monaco

Rien ne garantit un bon résultat pour McLaren à Monaco

Andreas Seidl s'est dit optimiste quant à la forme de McLaren pour le Grand Prix de Monaco, néanmoins le directeur a prévenu que les bonnes performances de la MCL36 dans les virages lents ne garantissaient pas à l'équipe d'être compétitive en Principauté.

Daniel Ricciardo, McLaren MCL36, Lando Norris, McLaren MCL36

Photo de: Mark Sutton / Motorsport Images

Ces dernières années, et en raison de la philosophie de design, McLaren connaissait de grandes difficultés sur les circuits lents. La remise à zéro ayant suivie l'introduction du nouveau Règlement Technique cette saison a néanmoins permis à la structure de Woking de concevoir un package un peu plus équilibré, renforcé par les nombreuses évolutions dévoilées au GP d'Espagne.

Et compte tenu du gain de performance obtenu par McLaren dans les portions aux vitesses plus modestes, il y a fort à parier que les attentes de l'équipe pour Monaco, sur un circuit lent et sinueux, sont élevées. Motorsport.com a interrogé Andreas Seidl sur le sujet, toutefois le directeur d'équipe n'est pas assuré que McLaren brille sur le Rocher.

"Monaco est un circuit tellement spécial qu'il est toujours difficile de prédire notre niveau de performance", a-t-il indiqué. "Même l'an dernier, par exemple, lorsque nous avions une voiture qui avait beaucoup plus de mal dans les portions à vitesse basse que la concurrence, nous avons pu nous battre pour le top 4 en qualifications, je crois, et nous avons même fini sur le podium en course. C'est un circuit si particulier qu'en plus d'avoir ces voitures entièrement nouvelles, il est probablement encore plus difficile de prédire à quoi [la hiérarchie] va ressembler."

En plus d'être atypique, Monaco est un circuit difficile pour les pilotes. Avec des rails de sécurité collés à une piste étroite, toute prise de risque est dûment récompensée alors que la moindre erreur peut avoir de lourdes conséquences. Il est donc particulièrement important pour une équipe d'avoir des pilotes à l'aise sur le Rocher, ce qui est le cas de McLaren.

Lando Norris a signé un excellent résultat à Monaco l'an passé en montant sur la troisième marche du podium, derrière le vainqueur Max Verstappen et son dauphin Carlos Sainz. Et en 2018, Daniel Ricciardo s'est imposé après avoir manqué de peu la victoire deux ans plus tôt. Des performances qui contribuent à nourrir l'"optimisme prudent" de Seidl.

"Sur ce circuit où Daniel a obtenu par le passé d'excellents résultats et où Lando a toujours été performant également, beaucoup [de performance] vient aussi des pilotes", a-t-il ajouté. "Je pense que l'on peut se rendre [à Monaco] avec un optimisme prudent mais, en même temps, nous repartirons tous de zéro vendredi matin [pour la première séance d'essais libres]."

Propos recueillis par Filip Cleeren

Lire aussi :

Be part of Motorsport community

Join the conversation
Article précédent Mercedes refuse de croire que le marsouinage a disparu
Article suivant Bottas salue la progression du simulateur Alfa Romeo

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse