Formule 1
29 août
-
01 sept.
Événement terminé
05 sept.
-
08 sept.
Événement terminé
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
40 jours

Les risques pris dans les stands seront sanctionnés sportivement

partages
commentaires
Les risques pris dans les stands seront sanctionnés sportivement
Par :
1 août 2019 à 17:45

La FIA a fait machine arrière sur le sujet controversé des "unsafe release", suite à la polémique qui a suivi le Grand Prix d'Allemagne de Formule 1.

D'après les informations de Motorsport.com, les manœuvres "unsafe release" feront toujours l'objet d'une sanction sportive lors des Grands Prix, après l'incompréhension née le week-end dernier. La FIA et les équipes se sont mises d'accord sur ce principe à l'issue d'une réunion organisée ce jeudi dans le paddock du Hungaroring. Elle fait suite à la décision des commissaires prise lors du dernier Grand Prix en Allemagne, qui aurait pu marquer un tournant dans la manière de sanctionner les risques pris dans les stands lorsqu'une monoplace est relâchée de manière "non sûre". 

À Hockenheim, Ferrari avait libéré Charles Leclerc trop rapidement, le Monégasque sortant de son emplacement juste devant Romain Grosjean, contraint de freiner pour éviter le contact et perdant ainsi un temps précieux, ainsi que des positions. L'incident avait fait l'objet d'une enquête, avant qu'une amende de 5000 € ne soit finalement infligée à la Scuderia. Une sanction clémente par rapport au barème habituel, qui a provoqué une certaine incompréhension au sein de la concurrence et créé un précédent, lequel a donc été discuté aujourd'hui. Suite à ces échanges, il a été convenu que les pénalités de temps seraient de nouveau infligées dans un tel cas de figure.  

Lire aussi:

Lors du Grand Prix de Monaco, Max Verstappen avait été pénalisé après un arrêt au stand trop risqué chez Red Bull Racing, à la suite duquel il y avait même eu contact dans la voie des stands avec la Mercedes de Valtteri Bottas. Le Néerlandais figurait ainsi parmi les plus agacés par le traitement différent réservé à Ferrari en Allemagne. 

"C'est évidemment une erreur", déplore-t-il. "S'ils ont une amende, tout le monde le fera. Je pense que c'est injuste, et dire qu'ils m'ont donné une pénalité [à Monaco] uniquement parce que nous nous sommes touchés n'est pas juste non plus. On continue à relâcher la voiture en sachant qu'il y en a une autre dans la voie rapide, et s'il y a une amende, c'est injuste. Ce sont des clopinettes pour une équipe. Ils s'en fichent de payer ça. Alors je pense que c'est une erreur de le faire, surtout si l'on parle de sécurité. Ce n'est pas correct."

Avec Jonathan Noble  

Valtteri Bottas, Mercedes AMG W10 et Max Verstappen, Red Bull Racing RB15 en lutte

 

Article suivant
Le GP d'Espagne quasi assuré de sa place au calendrier 2020

Article précédent

Le GP d'Espagne quasi assuré de sa place au calendrier 2020

Article suivant

Photos - Jeudi sur le Hungaroring

Photos - Jeudi sur le Hungaroring
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Basile Davoine