Formule 1
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
15 jours

Kubica : Chez Williams, "nous sommes tous des victimes"

partages
commentaires
Kubica : Chez Williams, "nous sommes tous des victimes"
Par :
24 avr. 2019 à 12:30

Alors que Williams connaît ce qui peut être considéré comme la pire saison de son Histoire, Robert Kubica refuse de chercher un coupable : pour lui, il n'y a que des victimes.

En ce début de saison, Williams accuse constamment une à deux secondes de retard sur les écuries les moins bien placées dans la hiérarchie, handicapé par le fait d'avoir manqué plusieurs journées d'essais hivernaux à cause d'une FW42 en retard. Non seulement la monoplace manque cruellement de compétitivité, mais elle semble par ailleurs être relativement imprévisible dans son comportement.

Lire aussi :

Le directeur technique, Paddy Lowe, a donc pris du recul, alors que Patrick Head, cofondateur de l'équipe, y a fait son retour. Toujours est-il que pour Robert Kubica, qui est revenu en Formule 1 après huit ans d'absence, le fait que les pilotes soient sous les feux des projecteurs ne veut pas dire pour autant qu'ils sont les plus grandes victimes de cette passe difficile.

"Je pense que nous sommes tous des victimes", juge Kubica pour Motorsport.com. "Tout le monde est dans la même situation. Aucun employé de Williams n'est satisfait de cette situation. Personne."

Robert Kubica, Williams Racing, sur la grille

"En fin de compte, tout le monde souhaite et espère que ça va s'arranger, mais en même temps, nous sommes tous conscients que nous devons travailler dur. Si quelqu'un n'en est pas conscient, alors il rêve, car ce n'est qu'en travaillant dur, en étant réaliste et en étant transparent les uns avec les autres que nous parviendrons à progresser. Sans être transparent et aborder la situation de manière réaliste, on ne progresse jamais. Sinon par pure chance, pas parce qu'on a résolu le problème ou amélioré la situation."

Ayant couru en F1 de 2006 à 2010, Kubica dispose d'une certaine expérience dans la catégorie reine du sport automobile et sait mieux que quiconque qu'il sera difficile de combler l'écart qui sépare la FW42 des autres bolides.

"En fin de compte, nous n'allons pas progresser en un mois. C'est impossible !" souligne le Polonais. "À moins d'avoir quelque chose qui est déjà en soufflerie, qui est complètement différent, dont on sait que ça va apporter deux secondes et que ça va arriver. Mais si l'on n'a pas ces choses-là en soufflerie, ou même à l'esprit – et même si on les a à l'esprit – ce ne sera pas un mois. Ce sera beaucoup plus. D'une certaine manière, c'est triste à dire, mais nous n'allons pas progresser en un mois."

Propos recueillis par Oleg Karpov

Article suivant
La Matra F1 MS80 à l’honneur pour les 50 ans du titre mondial

Article précédent

La Matra F1 MS80 à l’honneur pour les 50 ans du titre mondial

Article suivant

Ricciardo "accepte" d'être jugé sur sa forme actuelle

Ricciardo "accepte" d'être jugé sur sa forme actuelle
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Robert Kubica
Équipes Williams Racing
Auteur Benjamin Vinel