Formule 1
C
GP de Bahreïn
28 mars
EL1 dans
58 jours
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
81 jours
09 mai
Prochain événement dans
98 jours
C
GP d'Azerbaïdjan
06 juin
Course dans
130 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
137 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
154 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
172 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
186 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
214 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
221 jours
12 sept.
Course dans
228 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
242 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
245 jours
10 oct.
Course dans
256 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
270 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
277 jours

Grosjean : "J'ai besoin de savoir si je suis capable de remonter dans une F1"

partages
commentaires
Grosjean : "J'ai besoin de savoir si je suis capable de remonter dans une F1"
Par :

Trois jours après son terrible accident du Grand Prix de Bahreïn, Romain Grosjean est plus motivé que jamais à faire son retour en course deux semaines plus tard, à Abu Dhabi.

C'est un Romain Grosjean jovial qui s'est présenté à la presse francophone, ce mercredi. "Je suis content de vous voir, pour une fois, les journalistes !" a-t-il plaisanté d'emblée, un grand sourire aux lèvres. Le Français savoure sa renaissance après, tel le phénix, être sorti du brasier de sa Haas VF-20 au Grand Prix de Bahreïn, lui qui a passé 28 interminables secondes dans les flammes.

Lire aussi :

Grosjean s'en est tiré sans blessure grave – invraisemblable, vu la manière dont sa monoplace a éventré le rail de sécurité, et le Halo n'y est pas étranger – et ne souffre que de brûlures aux mains ainsi, on l'apprend maintenant, que d'une entorse à la cheville gauche. La convalescence est cependant rapide.

"J'ai pu marcher avec mon pied gauche sans qu'il me fasse mal juste avant de manger ce midi, c'est un autre petit pas dans la bonne direction", se délecte Grosjean. "Après, la main gauche, ce n'est pas joli joli. La douleur, elle, est très supportable. Je suis au paracétamol et pas vraiment des choses plus fortes que ça."

L'esprit de compétition des pilotes est manifestement indestructible, et une fois sauvé, le pilote Haas pensait déjà à son retour en Grand Prix – non seulement pour conclure sa carrière en Formule 1 en beauté, puisqu'il ne sera plus là l'an prochain, mais aussi pour savoir s'il a l'état d'esprit nécessaire pour continuer de courir dans une autre discipline.

"Le premier coup de fil que j'ai fait à Marion [Jollès, sa femme] – elle était encore avec mon papa et les enfants – je leur ai dit : 'Je vais à Abu Dhabi. Je suis désolé pour vous, j'en ai besoin pour moi'", révèle-t-il. "J'ai besoin de savoir si je suis capable de remonter dans une voiture, ce que je vais ressentir, comment ça va se passer, et si je suis encore capable de le faire ou pas."

Romain Grosjean, Haas F1

Encore faut-il que Grosjean soit parfaitement remis de ses brûlures notamment. L'intéressé est optimiste mais réaliste : "Si ma main gauche ne fonctionne pas la semaine prochaine et que je ne suis pas capable de faire tout ce que dois faire avec, je ne prendrai pas le risque de rouler. Mais j'essaie de me reposer un maximum et de suivre les indications des médecins pour faire en sorte qu'elle récupère. Déjà, il faut qu'elle dégonfle un petit peu, parce qu'elle est très gonflée pour le moment. Il y a peut-être eu un choc sur le ligament au niveau du pouce, dans l'impact."

"Tout le côté gauche, en fait, a pris. J'ai la cheville gauche qui a une entorse, le genou gauche qui a pris un petit peu, l'épaule gauche et la fesse gauche qui ont des beaux bleus, ainsi que l'avant-bras gauche. Je pense que le pouce gauche n'y a pas vraiment échappé. En plus d'être la main qui est la plus brûlée, il y a derrière une petite entorse du pouce. J'ai de la force, j'arrive à faire pas mal de mouvements, à fermer tout le poing comme ça. Je n'arrive pas encore à aller chercher mon petit doigt – normalement je devrais pouvoir – parce qu'il y a de l'inflammation et parce qu'il y a un gros pansement aussi."

En revanche, l'entorse à la cheville gauche n'est pas source d'inquiétude quant au fait de reprendre la piste dans neuf jours : "Ça, c'est tout petit. On met de la glace. Elle a évolué en deux jours déjà, la semaine prochaine elle ne sera plus là. C'est sûr. Côté jambe gauche, je ne suis pas du tout inquiet. La seule vraie question, c'est la main gauche. J'ai quelques années encore à vivre avec, il ne faut pas que je fasse n'importe quoi !"

Mick Schumacher et la pression : "Les résultats parlent d'eux-mêmes"

Article précédent

Mick Schumacher et la pression : "Les résultats parlent d'eux-mêmes"

Article suivant

McLaren : L'incident de Norris avec le commissaire est "préoccupant"

McLaren : L'incident de Norris avec le commissaire est "préoccupant"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Romain Grosjean
Équipes Haas F1 Team
Auteur Benjamin Vinel