Ron Dennis ne va "pas se fâcher" contre un Alonso "frustré"

Le Directeur de l'équipe McLaren a fait savoir qu'il ne jugeait pas la réaction d'Alonso appropriée devant les grands pontes de Honda, mais qu'il n'ajoutera pas d'huile sur le feu.

Tout comme Eric Boullier, Ron Dennis a tenu à conclure le Grand Prix du Japon sur des notes positives concernant l’implication de son duo de Champions du Monde avec le team l’an prochain, plutôt que sur les grandes difficultés rencontrées une fois de plus en piste et le message radio de frustration émis par Fernando Alonso, très critique de ce qu’il compare à un "moteur de GP2 ".

"Fernando était frustré. Je pense qu'il n'avait pas besoin de commenter comme ça, ce n'était pas constructif", martèle à l'arrivée le grand patron de McLaren (Sky Sport), qui n’a que peu apprécié la sortie publique de son pilote.

"Nous sommes sur le circuit de Honda, le Président était là ainsi que beaucoup de personnes de l'état-major qui sont totalement focalisées sur la lutte pour le titre dans le futur. Il faut avoir le moteur n°1 pour gagner le titre, et c'est l'objectif".

Dennis n'approuve pas mais n'en veut pas à Alonso

Toutefois, Dennis assure que c’est la faim d’Alonso, et non sa rancœur à l’égard du team, qui engendre ce genre de situations, lesquelles laissent Eric Boullier "amusé ".

"Fernando est vraiment une personne différente par rapport à 2007 : il est bien plus relax, mais il a aussi de la passion et de l'adrénaline en course, et il avait besoin d'évacuer la frustration", justifie Dennis, contraint de jouer le rôle de pompier.

Pour sûr, le Britannique aimerait mieux que l’Espagnol se serre les coudes avec le team à la façon de Jenson Button, qui arrondit plus souvent qu’à son tour les angles au moment de parler de la difficile traversée du désert de McLaren, "encore en essais hivernaux".

Comment pouvez-vous contrôler un pilote quand il est dans la voiture? Je ne vais pas me fâcher là-dessus

Ron Dennis au sujet du coup de sang d'Alonso

"Je ne pense pas que c'était constructif, mais c'est comme ça", encaisse Ron Dennis. "Comment pouvez-vous contrôler un pilote quand il est dans la voiture? Je ne vais pas me fâcher là-dessus, si j'ai quelque chose à dire, je lui dirai. Mais je peux vous dire que Honda est à fond, on va remonter. Les pilotes ont peu d'interactions avec les personnes-clés de Honda, ils sont surtout avec les ingénieurs, mais je ne vais pas critiquer nos pilotes, car ils sont très frustrés.

Quand vous n'êtes pas compétitifs, chacun a une opinion. Nous avons Fernando sous contrat pour 3 ans, Jenson pour 2 ans, trois jeunes pilotes qui font du très bon travail, je ne commenterai donc pas sur nos pilotes".

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP du Japon
Sous-évènement Course
Circuit Suzuka
Pilotes Jenson Button , Fernando Alonso
Équipes McLaren
Type d'article Actualités
Tags coup de gueule, reaction, ron dennis