Rosberg : "7 millièmes, c'est rien !"

Nico Rosberg croyait bien tenir la pole position à Singapour, mais c'était sans compter sur un final à suspense, qui a souri à son coéquipier Lewis Hamilton

Nico Rosberg croyait bien tenir la pole position à Singapour, mais c'était sans compter sur un final à suspense, qui a souri à son coéquipier Lewis Hamilton. Battu pour 7 millièmes de seconde, le leader du championnat avait de quoi être frustré même s'il a tout donné et ne peut pas se reprocher grand-chose.

"7 millièmes, c'est rien !", s'exclame l'Allemand. "Je me disais, enfin, j'aurais pu y arriver ! Lewis a fait du bon travail pour signer la pole."

A Singapour, les qualifications sont cruciales sur un circuit où dépasser est très compliqué, mais Rosberg n'a pas encore dit son dernier mot pour la victoire, tout en sachant qu'il doit gérer son championnat.

"Premier, ce serait mieux, mais la course sera longue", prévient-il. "Nous avons changé les freins pour les qualifications et j'avais pris le rythme avec les autres freins. C'était un défi et cela m'a pris du temps de me mettre dans le rythme et de trouver le bon équilibre par rapport aux essais qui ont précédé les qualifications et où il faisait plus chaud : j'ai dû adapter les réglages. C'est pour ça que je suis satisfait d'avoir pu attaquer et signer un bon tour."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton , Nico Rosberg
Type d'article Actualités