Rosberg a signé le meilleur « meilleur tour » depuis 1996

S’il a attiré l’attention sur lui lors de son accrochage avec son équipier Lewis Hamilton lors du Grand Prix de Belgique, Nico Rosberg (Mercedes) peut tout de même se targuer d’avoir signé en Belgique le plus gros écart entre le meilleur temps en...

S’il a attiré l’attention sur lui lors de son accrochage avec son équipier Lewis Hamilton lors du Grand Prix de Belgique, Nico Rosberg (Mercedes) peut tout de même se targuer d’avoir signé en Belgique le plus gros écart entre le meilleur temps en course et la deuxième meilleure performance durant l’épreuve.

Rosberg a en effet signé son meilleur temps en course en 1’50’’511, soit 1.902 secondes plus rapide que le deuxième meilleur temps au tour de l’épreuve. Une marge considérable, le plus grand écart depuis 1996, lorsque Michael Schumacher se montrait 2.218 plus rapide que le deuxième meilleur tour en course lors du Grand Prix d’Espagne.

Nettement au-dessus du lot, régulièrement plus rapides de deux secondes que leurs rivaux, les pilotes Mercedes, battus par l’opportuniste Daniel Ricciardo sur sa Red Bull-Renault à Spa, peuvent regretter leur incident lors du deuxième tour, qui les a privé d’une victoire quasiment certaine.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Michael Schumacher , Lewis Hamilton , Nico Rosberg , Daniel Ricciardo
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités