Rosberg accuse le coup après son abandon tardif

Le Grand Prix d'Italie fut un weekend décevant qui s'est achevé dans un panache de fumée pour Nico Rosberg.

Nico Rosberg avait déjà connu des qualifications décevantes, échouant au quatrième rang après avoir dû changer de moteur. L'unité de puissance intégrée à la W06 pour le reste du weekend allait en effet disputer sa septième course.

Or, Monza est le circuit de puissance par excellence. Après avoir passé toute la course à se battre contre les Ferrari, Rosberg a dû jeter l'éponge à quelques encablures de l'arrivée lorsque son moteur a rendu l'âme.

"C'est très décevant, tout le week-end s'est mal passé, j'ai été très malchanceux," déplore l'Allemand. "Cela a de telles répercussions en plus... Avoir une explosion de moteur à 2 tours de la fin, c'est vraiment dommage, j'attaquais pour rattraper Vettel en plus."

Théoriquement relégué à 53 points de son coéquipier Lewis Hamilton au championnat, Rosberg a vu ses chances de titre encaisser un coup dur avec cet abandon.

"C'est un fait, on a pris un pas dans la mauvaise direction sur le championnat. On a besoin de reprendre du temps et je subis un abandon. Je vais continuner de me battre, je n'abandonne jamais. Le point positif d'aujourd'hui, est que j'ai la meilleure chose du monde qui m'attend en rentrant à la maison, ma fille."

Cet abandon serait-il toutefois un moindre mal pour Rosberg? Les deux pilotes Mercedes sont sous investigation pour avoir utilisé des pressions de pneus inférieures aux recommandations de Pirelli, et pourraient donc être exclus.

A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP d'Italie
Circuit Monza
Pilotes Nico Rosberg
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités
Tags abandon, déception, moteur