Rosberg admet qu'il ne peut masquer sa déception

Alors qu'il était mal parti le samedi à Bahreïn, concédant six dixièmes de seconde à son équipier en qualifications, Nico Rosberg s'était bien repris en course où il était parvenu à dépasser les Ferrari et à imposer un rythme solide.

Malgré cela, Räikkönen lui a pris la deuxième position en raison des problèmes de freins rencontrés par les Mercedes. L'Allemand a bien du mal à s'en satisfaire et admet qu'il lui est difficile de masquer ses émotions à l'heure actuelle.

"Je ne peux pas me réjouir d'une troisième place," a écrit Rosberg dans une colonne pour le Bild. "Je ne me suis même pas soucié de qui me dépassait, peu importe qu'il s'agisse de Kimi ou Seb [Vettel]. L'écart avec Lewis a augmenté au championnat, c'est le plus malheureux dans cette histoire."

"Heureusement, la saison est encore très longue, mais j'admets ne pas toujours être en mesure de cacher ma déception. Je ne peux pas hocher la tête comme un acteur, je suis simplement moi-même."

Régulièrement de très mauvaise humeur depuis le début de la saison 2015, Rosberg évoque également la frustration qui l'envahit. Il est vrai que tant à Melbourne qu'en Malaisie ou encore en Chine, le langage corporel du pilote Mercedes n'avait là non plus trompé personne.

"Je suis maintenant rentré à Monaco, je suis avec mon épouse et j'évacue toute la frustration, j'en ai bien besoin. C'est ici que je veux être, à ses côtés, et afin de pouvoir me reposer après un début de saison très fatiguant."

A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Nico Rosberg
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités
Tags bahrein, déception, mercedes, nico rosberg