Formule 1
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Rosberg - "Aucun moyen" de dépasser un Lewis "parfait"

partages
commentaires
Rosberg - "Aucun moyen" de dépasser un Lewis "parfait"
Par :
27 nov. 2016 à 17:40

Sacré champion du monde ce dimanche à Abu Dhabi, Nico Rosberg est revenu sur ce titre et ce week-end particulièrement difficile en raison de la pression sur ses épaules.

Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid fête son titre de Champion du monde après la course
Le Champion du monde Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 fête son titre sur le podium
Le vainqueur Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid passe la ligne d'arrivée avec le Champion du monde Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 fête son titre de Champion du monde sur le podium avec Sebastian Vettel, Ferrari.
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 fête son titre de Champion du monde sur le podium
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1
Le Champion du monde Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 fête son titre sur le podium
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid fête son titre de Champion du monde après la course
Podium : le deuxième, Nico Rosberg, Mercedes AMG F1
Le deuxième, Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid fête son titre de Champion du monde à la fin de la course
Le deuxième, Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid fête son titre de Champion du monde à la fin de la course
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid devant son équipier Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Le nouveau Champion du monde, Nico Rosberg, Mercedes AMG Petronas F1 fête son titre dans le Parc Fermé

En démarrant la dernière course de la saison en tête du championnat et avec 12 points d'avance sur Lewis Hamilton, le désormais champion du monde 2016 semblait avoir tout en main pour remporter sans trembler cette couronne.

Mais c'est oublier que, quand il s'agit d'une lutte pour un premier titre, même avec l'expérience de l'Allemand de 31 ans, la pression est un facteur qui n'est pas négligeable. Elle était visible avant la course, particulièrement, et malgré le discours qui se voulait invariable par rapport au reste de la saison, Rosberg a reconnu qu'il n'était pas au mieux.

"Si c’est OK, vous pouvez comprendre que je n’étais peut-être pas complètement transparent tout le week-end, j’ai besoin de me protéger de votre monde ; oui c’était un week-end difficile pour moi. De nombreux moments pas très appréciables, surtout en course, très dure, avec Verstappen au début et à la fin de la course, pas facile."

Et justement, la fin de course a été marquée par la stratégie de Hamilton de ralentir le rythme pour tenter de mettre son équipier sous la pression de Verstappen et Vettel. Une situation que Rosberg ne condamne pas : "C’est une discussion très simple : vous pouvez comprendre le point de vue de l’équipe et comprendre le point de vue de Lewis, et c’est tout."

D'ailleurs, a-t-il pensé à attaquer le triple champion du monde ? "Lewis utilisait toute ses capacités pour le faire parfaitement, donc aucun moyen pour moi de passer, j’y pensais mais c’était inutile. Il n’y avait aucun moyen, il l’a fait d’une façon parfaite."

Pour finir, il qualifie la course de "très intense" avant d'ajouter : "Je n’ai jamais ressenti quelque chose comme ça dans la voiture."

Revenant plus globalement sur cette saison, il évoque concentration mentale, un aspect qu'il a semblé développer de façon plus importante cette saison. "Bien sûr, c’est un ingrédient qui fait que je suis là maintenant, la continuité. J’ai appris à beaucoup me concentrer, a faire beaucoup de sacrifices pendant toute l’année, donc bien sûr ça a aidé."

Quelle a été la place de sa famille, et notamment de son père Keke Rosberg, champion du monde 1982, dans ce parcours ? "Tous les samedi soirs, il m’envoyait un message, comme 'pedal to the metal' ('à fond', ndlr), c’est son conseil. Mon père et ma mère ont un grand rôle dans cela. Ma mère pour l’aspect privé et mon père pour la carrière. C’est immense. C’est bien la façon dont il m’a laissé aller de l’avant. C’était bien, qu’il prenne un peu de recul."

Des prochains jours fous

En devenant le 33e champion du monde de l'histoire de la discipline, il va forcément entrer dans une nouvelle dimension : "Je suis sûr que ça va être très fou dans les prochains jours. Ça sera spécial. Ce soir ça va être fou. Je pense que je ne vais pas être disponible pour quelques jours après ça."

Il aura en tout cas la possibilité, s'il le souhaite, de courir avec le numéro 1 sur sa Mercedes, même s'il ne sait pas encore ce qu'il fera : "Aucune idée. J’aime le numéro 6, mon père a gagné le championnat avec le numéro 6, donc c’est un chiffre porte-bonheur. C’est tout."

En tout cas, il sera débarrassé d'un poids sur ses épaules au moment d'aborder 2017, au moins de celui qui l'a alourdi ce week-end : "Bien sûr, j’aurai une meilleure performance qu’hier. C’est difficile avec la pression, c’est vraiment plus difficile."

T-shirt Mercedes AMG Petronas "06" Nico Rosberg noir
T-shirt Mercedes AMG Petronas "06" Nico Rosberg noir, sur Motorstore.com
Article suivant
Vettel - "Je peux comprendre" la tactique de Hamilton

Article précédent

Vettel - "Je peux comprendre" la tactique de Hamilton

Article suivant

Photos - Nico Rosberg fête son premier titre de champion du monde !

Photos - Nico Rosberg fête son premier titre de champion du monde !
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Abu Dhabi
Catégorie Course
Lieu Yas Marina Circuit
Pilotes Nico Rosberg Boutique
Équipes Mercedes Boutique
Auteur Fabien Gaillard