Rosberg : J'ai attaqué parce qu'il le fallait

Lewis Hamilton s’était mis tous les atouts du bon côté pour sortir vainqueur de son duel contre Nico Rosberg en qualifications, à Monaco. Plus rapide en Essais Libres, positionné en premier sur la piste au moment clé de la Q3 et globalement libéré de la pression de devoir courir derrière les points au Championnat du Monde des pilotes, l’Anglais n’avait qu’à se concentrer sur son pilotage entre les rails de la Principauté pour s’élancer de la pole position.

Malgré deux poles consécutives sur le Rocher, Nico Rosberg s’est cette fois incliné, qui plus est en montrant à deux reprises (Q2 puis Q3) flirter la limite. Une agressivité qui s’est traduite par deux intenses blocages de roues, dont l’une aura coûté des tours clairs à plusieurs pilotes en fin de Q2.

Voir aussi : la grille de départ du GP de Monaco

"C'est sûrement l'inverse de Lewis : j'ai bien commencé les qualifications et après, j'ai un peu perdu le contact", admet Rosberg au sortir de la monoplace. "J'ai attaqué parce qu'il le fallait : Lewis allait être rapide et c'est ce qui s'est passé. C'était serré et je pensais pouvoir améliorer, j'étais confiant mais cela ne s'est pas passé en ma faveur".

Au championnat du monde, Rosberg, qui s'élancera second sur la grille de départ, compte actuellement un retard de 20 points.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Monaco
Sous-évènement Qualifications
Circuit Monte Carlo
Pilotes Nico Rosberg
Équipes Mercedes
Type d'article Résumé de qualifications