Rosberg : "Je serai à l'attaque totale"

17 points : l'ampleur de l'écart que Nico Rosberg est parvenu à limiter en s'imposant à Interlagos

17 points : l'ampleur de l'écart que Nico Rosberg est parvenu à limiter en s'imposant à Interlagos. C'est également cet écart qu'il devra combler dimanche prochain pour espérer empocher son premier titre mondial. Fort d'un week-end solide au Brésil, le pilote allemand arrive à Abu Dhabi avec l'intime conviction de pouvoir renverser le cours des choses. Pour y parvenir, une seule approche : attaquer !

"Après la déception d'Austin, le Brésil était juste la meilleure manière de rebondir avec un week-end formidable à la fois pour moi et pour l'équipe", rappelle Rosberg. "J'ai senti que j'avais le contrôle depuis le début et c'était très positif pour tirer les leçons du Texas et les mettre en application. Bien sûr, ce n'était pas suffisant pour reprendre les commandes du championnat car Lewis a fait une course solide pour terminer juste derrière moi. Mais l'écart est plus petit qu'avant, et je crois absolument que j'ai encore une chance d'obtenir le titre à Abu Dhabi. Ce ne sera pas facile, mais je serai à l'attaque totale, comme je l'ai fait toute la saison."

Pour espérer conquérir le titre, Rosberg fera face à son coéquipier Lewis Hamilton, déjà sacré en 2008. Mais cette "inexpérience" de la bataille pour le titre ne l'effraie pas. Philosophe, l'Allemand porte déjà un regard bienveillant sur ce qu'il a réalisé cette saison, et sur la domination incroyable d'une équipe Mercedes qui a largement contribué à ce duel au sommet.

"Bien que ce soit la première année où je me bats pour le titre mondial, je ne me suis jamais senti aussi à l'aise qu'avec ce que j'ai fait cette année", assure Rosberg. "L'équipe derrière nous a fait un incroyable travail, et c'est formidable qu'ils aient donné à chacun de nous deux l'opportunité de courir contre l'autre. Il y a eu des moments difficiles, comme il y a eu des moments incroyables ; mais c'est ainsi qu'est la Formule 1 et j'espère que tous ceux qui regardent chez eux ont pris du plaisir avec l'histoire de cette lutte, autant que j'en ai pris."

"Gagner ou perdre, double points ou pas, je me sens fier de ce que j'ai accompli cette année, et particulièrement fier d'avoir pris part à cette fantastique saison pour les Flèches d'Argent. Je me rends sur cette course sans crainte, et avec toutes les croyances que cela puisse être mon titre. Ce n'est pas terminé tant que le drapeau n'est pas abaissé !"

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton , Nico Rosberg
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités