Rosberg - La malchance des autres rend les choses plus faciles

À nouveau, la chance semble sourire à pleines dents à Nico Rosberg, qui s’élancera encore en pole, ses principaux adversaires subissant des fortunes diverses, à commencer par son propre équipier, qui n’a pas pu rouler en Q3.

Rosberg - La malchance des autres rend les choses plus faciles
Le poleman Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 Team, le deuxième, Sebastian Vettel, Ferrari, le troisième, Valtteri Bottas, Williams
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 Team W07
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 Team W07
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 Team
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 Team
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 Team W07
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 Team W07

Le début de saison est quasiment parfait pour l’Allemand qui peut seulement regretter de ne pas avoir signé la pole position lors des deux premiers Grands Prix de la saison. Mais, après trois victoires en trois courses et une avance de 36 points sur Hamilton au Championnat, sa chance n’a visiblement pas tourné.

Sebastian Vettel pénalisé de 5 places sur la grille, l’Allemand a reçu l'information sur le fait que son équipier n’a même pas pu défendre ses chances avec un nouveau problème technique en Q3, le reléguant d'emblée au 10e rang.

La pole position n’a donc été qu’une formalité pour Rosberg qui a même vu le dernier de ses plus proches poursuivants - Kimi Räikkönen - se manquer et échouer en deuxième ligne, laissant à Valtteri Bottas l’insigne honneur de démarrer à ses côtés en première ligne.

Évidemment, en conférence de presse, il n'a pas caché le fait qu'il se savait très vite hors d'atteinte : "Franchement, je me doutais que le tour était assez bon, parce qu'en Q2, Ferrari était assez loin et je savais que Lewis ne pouvait pas participer. Mais il restait de l'incertitude et j'ai été soulagé que cela ait été suffisant quand Sebastian a franchi la ligne. Je me concentrais sur moi-même, j'ai attaqué, j'avais de très bonnes sensations, surtout à partir de la Q2, c'était génial."

Il sait que la situation est très bonne pour lui à l'abord de la course : "Les autres n'ont pas eu de chance, certes, cela rend ma course plus facile pour demain, mais une course de F1 n'est jamais facile. L'opposition est toujours là avec Sebastian et Valtteri par exemple. Il va falloir faire le travail aussi bien que possible."

En dehors de ces considérations, il dispose d'une monoplace qui le satisfait pleinement : "Je reste heureux de ces qualifications car la voiture était parfaitement équilibrée et nous avons énormément progressé au fil du week-end. J'en suis extrêmement satisfait. Partir de la pole position sera génial, ce n'est jamais facile, mais oui, cette grille de départ m'aide beaucoup pour remporter cette victoire demain."

Même si le contexte de cette pole était particulier, Toto Wolff, le directeur exécutif de Mercedes, n'a pas voulu la minorer même s'il aurait souhaité une vraie lutte : "Il pilote de façon brillante, j'aurais aimé qu'ils se battent tous les deux pour la pole position. Je pense qu'ils étaient très proches l'un de l'autre. Je n'ai aucun doute sur le fait que cela aurait été très proche entre eux."

partages
commentaires
Bottas en première ligne sur la grille malgré un retard d'une seconde!
Article précédent

Bottas en première ligne sur la grille malgré un retard d'une seconde!

Article suivant

Vettel n'est "pas du tout frustré"

Vettel n'est "pas du tout frustré"
Charger les commentaires