Rosberg : Ce sera "plus chaud" chez Mercedes si Russell arrive

Nico Rosberg estime que la lutte interne sera "potentiellement plus chaude" chez Mercedes si George Russell est promu aux côtés de Lewis Hamilton.

Rosberg : Ce sera "plus chaud" chez Mercedes si Russell arrive

Il n'y a toujours pas de fumée blanche chez Mercedes, où Toto Wolff dit avoir pris sa décision mais attendre que l'avenir de Valtteri Bottas et George Russell soit assuré avant d'annoncer lequel des deux sera le coéquipier de Lewis Hamilton en 2022. A l'heure actuelle, tout porte à croire que c'est le Britannique qui devrait être promu dans l'écurie de Brackley, ce qui provoquerait le premier changement de line-up depuis 2017.

À l'époque, Valtteri Bottas était arrivé pour succéder à Nico Rosberg, parti à la retraite aussitôt après avoir décroché le titre mondial. Ce recrutement avait permis de ramener du calme en interne, après plusieurs saisons de forte tension entre le Champion du monde 2016 et Lewis Hamilton.

C'est justement le même Nico Rosberg qui, aujourd'hui, pense que l'arrivée de George Russell pourrait considérablement modifier la dynamique dans l'écurie allemande à compter de l'an prochain.

"Que ce soit Valtteri ou George, tous les deux méritent ce baquet", estime-t-il au micro de Motorsport.com. "Valtteri a vraiment fait du bon boulot dans cette Mercedes. Bien sûr, les choses n'ont pas tourné dans son sens cette année, mais globalement, il a fait le travail demandé par Mercedes. Nous verrons ce qu'ils décident. Valtteri constituerait la décision la plus facile, car l'on sait ce que l'on a. George, ce serait peut-être la décision un peu plus excitante. Nous verrons bien. Oui, s'ils prennent George, alors la bataille interne chez Mercedes serait différente, et potentiellement plus chaude."

Nico Rosberg imagine-t-il que l'association entre Lewis Hamilton et George Russell pourrait, à terme, déboucher sur des tensions plus vues depuis cinq ans maintenant ? "Aucune idée", admet l'ancien pilote allemand.

"Si un jour il devait piloter aux côtés de Lewis, alors il est impossible de prévoir comment il se comporterait dans une telle situation", précise-t-il. "C'est complètement l'extrême pour lui : soudainement il se retrouverait dans une voiture qui peut gagner chaque week-end, à se battre contre les meilleurs, qui sont là depuis huit ans ou quelque chose comme ça. C'est une situation extrême. Donc ça dépend vraiment d'un pilote à l'autre, et ça dépend de la manière dont on gère ça en tant que coéquipier."

Propos recueillis par Ronald Vording

Lire aussi :

partages
commentaires
Russell : Un Nyck de Vries "fantastique" mérite d'être en F1

Article précédent

Russell : Un Nyck de Vries "fantastique" mérite d'être en F1

Article suivant

Pourquoi Räikkönen raccroche le casque au bon moment

Pourquoi Räikkönen raccroche le casque au bon moment
Charger les commentaires