Rosberg regrette de n'avoir pu se confronter à Hamilton

Nico Rosberg a su éviter les pièges d’une séance qualificative chaotique, tout d’abord marquée par l’abandon rapide de son équipier et rival pour le titre Lewis Hamilton sur un incendie à l’arrière de sa monoplace, puis par l’arrivée de la pluie en...

Nico Rosberg a su éviter les pièges d’une séance qualificative chaotique, tout d’abord marquée par l’abandon rapide de son équipier et rival pour le titre Lewis Hamilton sur un incendie à l’arrière de sa monoplace, puis par l’arrivée de la pluie en Q3.

Le pilote Allemand, qui signe la pole position, s’en sort d’ailleurs bien, après avoir manqué le premier freinage de son tour lancé initial de Q3. Une erreur similaire à celle de Kevin Magnussen, qui a de son côté terminé son parcours avec fracas contre un mur de pneus, et activé l’entrée en jeu du drapeau rouge, empêchant ainsi le plateau de signer des chronos.

Après avoir erré dans la zone de dégagement, Rosberg a regagné son stand avec précaution, et n’a lancé la charge que tardivement au moment de la reprise des hostilités : son premier tour lancé, prudent, était en effet inférieur à celui de 5 autres pilotes, mais le ton fut donné dès le suivant.

La pole provisoire de Rosberg a cependant été mise en danger jusque dans les ultimes secondes de la séance, Vettel s’emparant d’un meilleur chrono absolu pendant quelques secondes, avant que le coup définitif ne soit porté par son compatriote sur sa dernière tentative. Rosberg dispose désormais d’une occasion en or de réaliser un break important dans la course au Championnat du Monde des pilotes, tandis que son équipier risque fort de devoir s’élancer depuis la pitlane en raison des très nombreuses interventions nécessaires pour remettre sa Mercedes d’appoint pour le GP.

« La Q3 était un grand challenge avec la pluie ! », décrit Rosberg. « J'étais le premier à arriver au premier virage et c'était difficile de juger la prise de risque, c'était très humide. J'ai réussi à éviter l'accident, mais c'est dommage pour Kevin. Mais ça peut arriver avec une telle difficulté. Mon dernier tour était vraiment bon », se réjouit-il.

Même si l’absence de Lewis Hamilton de la bataille est un motif de satisfaction personnel important pour l’Allemand, celui-ci joue la carte de l’unité devant les micros, mettant en avant la déception pour l’équipe de ne réaliser qu’un « demi résultat ».

« C'est vraiment dommage pour l'équipe de voir Lewis aussi loin ; il faut que l'on continue à travailler sur la fiabilité. Je préfèrerais me battre avec Lewis, j'aurais plus d'adrénaline ! Je suis bien sûr très content mais ça n'était pas une bataille franche avec Lewis. La course sera difficile et pleine de défis demain, j'attends cela avec impatience ! »

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton , Nico Rosberg , Kevin Magnussen
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités