Rosberg : "J'irais chez Ferrari si j’étais Ricciardo"

Verstappen, Ricciardo, dépassements en F1... Le Champion du Monde 2016 livre ses impressions après le Grand Prix de Chine.

Rosberg : "J'irais chez Ferrari si j’étais Ricciardo"
Le vainqueur Daniel Ricciardo, Red Bull Racing
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H, Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H, Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09, Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09, Max Verstappen, Red Bull Racing RB14 Tag Heuer, Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14 Tag Heuer, Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18, Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18, et le reste du peloton au départ
Nico Rosberg, ambassadeur Mercedes-Benz sur la grille
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H, Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14 Tag Heuer, et Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-18 Ferrari
Le vainqueur Daniel Ricciardo, Red Bull Racing
Le vainqueur Daniel Ricciardo, Red Bull Racing
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14 Tag Heuer, devant Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14 et Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H en bataille
Accrochage entre Max Verstappen, Red Bull Racing RB14 et Sebastian Vettel, Ferrari SF71H alors que Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H et Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 W09 EQ Power+ passent
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14 Tag Heuer
Nico Rosberg, ambassadeur Mercedes-Benz
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H, Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09

Observateur des courses pour le compte de Sky Sports F1, Nico Rosberg a été enthousiasmé par ce à quoi il a assisté lors du Grand Prix de Chine, qui a offert une palpitante série de péripéties.

"C’était vraiment une si belle journée pour la F1 ! Je veux dire, vous avez vu comme c’était excitant ? Je n’arrivais même pas à rester assis, je suis resté debout tout le long. J’étais même en train de crier devant ma télé par moments ! C’était fou", s'enthousiasme-t-il.

Comme tous les spectateurs, Rosberg aura pu apprécier l’animation produite par les pilotes Red Bull, qui ont profité de l’intervention de la voiture de sécurité pour chausser des pneus neufs permettant de faire le spectacle en piste, avec des dépassements… plus ou moins réussis ! Et selon le Champion du monde 2016, c’est bel et bien Daniel Ricciardo qui maîtrise le mieux l’art de passer ses rivaux en piste de nos jours.

"Oui, je pense vraiment ; Max et Daniel sont les meilleurs. Mais Max fiche trop souvent ça en l’air. Alors bien entendu, ça fait de Daniel le meilleur pilote en matière de dépassement, et il les fait marcher ; c’est génial à voir."

C’est d’ailleurs en rouge que Rosberg verrait bien Ricciardo l’an prochain : "Où est-ce que je piloterais si j’étais Daniel Ricciardo ? Chez Ferrari. Car il sait qu’il peut battre Vettel et c’est la meilleure voiture actuellement. Bon choix, non ?"

Verstappen, juste trop d’agressivité

Le "récidiviste" Max Verstappen aura essuyé bon nombre de critiques au terme de cette course, lors de laquelle il s’est accroché avec Sebastian Vettel à l’épingle. Pénalisé de dix secondes, le jeune Néerlandais est passé à côté d’une occasion de jouer la victoire, mais a fait profil bas et a présenté ses excuses au pilote Ferrari.

"C’est juste", estime Rosberg, lorsqu’il lui est demandé si les critiques contre le #33 sont légitimes. "C’est Max qui a fichu le désordre car il a pris un moment de survirage. Mais c’était juste mauvais. Vraiment mauvais et pas nécessaire. Du coup, c’est un peu difficile à comprendre : ce fut réellement difficile pour lui, car il l’a fichu en l’air. [Aujourd’hui], c’est une leçon difficile, et c’est peut-être l’une de ces journées qui va permettre à un jeune pilote comme Max de faire les progrès nécessaires. Il avait déjà appris une leçon à Bahreïn car Lewis n’est pas quelqu’un à qui l’on fait ça et Max avait sa voiture détruite, après."

"Ce n’est pas toujours facile pour nous [pilotes] d’écouter. On est un peu obtus ! Mais en tant que jeune pilote, vous devez écouter [les anciens] à la fin. Et son équipe va aussi lui dire un mot et va le guider ; et espérons-le, car c’est un pilote incroyable. Il lui faut simplement qu'il s’affine et qu'il retire un peu d’agressivité, car c’est juste trop."

Mais le spectacle aura en tout cas été au rendez-vous, et Rosberg salue l’intelligence stratégique de Red Bull, qui a véritablement eu la réaction offrant la victoire au moment crucial.

"Merci beaucoup, Red Bull, car vous avez fait un spectacle incroyable aujourd’hui", salue Rosberg. "C’était génial. Et c’est si cool d’avoir une bataille à trois. Allez savoir si ça va continuer. C’est vraiment difficile à juger et à prédire, actuellement."

partages
commentaires
Renault veut gagner une demi-seconde avec ses évolutions moteur

Article précédent

Renault veut gagner une demi-seconde avec ses évolutions moteur

Article suivant

Alonso : Les résultats de Ferrari, Honda ou Renault m'importent peu

Alonso : Les résultats de Ferrari, Honda ou Renault m'importent peu
Charger les commentaires