Rosberg s'impose à Monaco après une erreur de Mercedes !

Nico Rosberg s'est imposé à Monaco ce dimanche après-midi au terme d'une course qui semblait promise au Champion du Monde, Lewis Hamilton. Hélas pour lui, Mercedes a commis une erreur de calcul qui fut fatale au Britannique, tandis qu'elle offrait dans le même temps la victoire à son équipier.

Le temps est ensoleillé au moment où les voitures sont rangées sur la grille de départ du Circuit de Monaco : 19 degrés dans l'air, 37 degrés sur la piste ; il fait donc un peu plus chaud que durant le reste du week-end. Lewis Hamilton s'élance depuis la pole position pour la première fois dans la Principauté, lui qui avait remporté la course l'année de son premier titre, en 2008.

Nico Rosberg, qui a commis une erreur lors des qualifications, s'élance de la deuxième position devant la Ferrari de Sebastian Vettel et la Red Bull de Daniel Ricciardo. L'ensemble des pilotes de tête débutent avec les gommes supertendres, au contraire de Alonso et Bottas qui, disposant du libre choix, ont opté pour les tendres.

Hamilton s'échappe, Rosberg menacé par Vettel

À l'extinction des feux, Lewis Hamilton prend le meilleur envol tandis que Nico Rosberg conserve in-extremis l'avantage sur la Ferrari de Vettel, lui-même sous la menace des Red Bull. Derrière, la course de Felipe Massa est déjà compromise : la Williams du brésilien est victime d'un problème mécanique et doit repasser par les stands. À Mirabeau, Hülkenberg est exclu de la trajectoire unique par Alonso et sa Force India heurte le rail ; l'Allemand devra changer son aileron avant.

Après 5 tours, le Champion du Monde en titre a creusé un petit écart supérieur à deux secondes, tandis que Vettel soutient la comparaison avec Rosberg. La tendance se poursuit durant les tours suivants : Hamilton s'échappe mais la Ferrari menace la Mercedes du vice-champion.

Tandis que Pastor Maldonado doit renoncer sur problème mécanique après avoir été dépassé par un Max Verstappen opportuniste, le top 5 se compose comme suit après 20 tours : Hamilton, Rosberg, Vettel, Kvyat, Ricciardo. Peu avant le cap des 30 tours couverts, les leaders affrontent déjà le peloton des retardataires : Rosberg perd encore du temps sur la Flèche d'Argent de son équipier. Derrière, une bagarre pour la quatrième place s'engage entre Ricciardo et Räikkönen.

Räikkönen remonte, Alonso doit renoncer

Vettel est le premier des leaders à s'arrêter pour être équipé des pneus tendres, la spécification la plus robuste employée à Monaco. La Ferrari SF15-T s'immobilise au 36e tour, imitée au tour suivant par la Mercedes de Rosberg, qui conserve l'avantage. Hamilton ne rencontre aucun souci, mais Ferrari est plus rapide que Red Bull dans les stands et Räikkönen prend les devants sur Ricciardo à la faveur de son arrêt.

Fernando Alonso, qui avait finalement été pénalisé de 5 secondes pour son contact avec Hülkenberg en début de course, doit renoncer au 43e tour sur problème mécanique. Comme le jour précédent, sa McLaren MP4-30 semble s'être éteinte d'un seul coup, obligeant l'Espagnol a tirer tout droit à Sainte Dévote. McLaren informera peu de temps après d'un problème de boite de vitesses.

Peu avant le cap des 50 tours sur les 78 à parcourir ce dimanche, Hamilton fait grimper l'écart avec son plus proche poursuivant au-delà des 10 secondes. L'écart grandit encore et se situe aux alentours des 20 secondes, mais la course va basculer.

L'accident de Verstappen bouleverse la course

Au 64e tour, Max Verstappen freine trop tard au bout de la ligne droite des stands, touche légèrement la Lotus de Romain Grosjean juste devant lui et perd le contrôle avant d'aller violemment taper le mur de pneumatiques. Le Néerlandais s'en sort sans mal mais sans le savoir, il vient de modifier complètement le cours du Grand Prix de Monaco.

La voiture de sécurité virtuelle est déployée pour la première fois en Formule 1, mais pour très peu de temps : la voiture de sécurité réelle prend la piste au moment où Mercedes décide de faire rentrer son leader ! Incroyable mais vrai : Hamilton est pratiquement le seul à s'arrêter et le duo Rosberg/Vettel en profite pour prendre la tête de la course.

Si le double Champion du Monde britannique dispose de pneus frais, Rosberg et Vettel demeurent impossibles à dépasser. Hamilton paie très cher l'erreur de son équipe, qui profite en revanche pleinement à Nico Rosberg.

L'Allemand s'échappe au moment où la voiture de sécurité s'efface tandis que Hamilton est bloqué derrière Vettel. Rosberg s'impose donc après une fin de course très étonnante devant Vettel et Hamilton. Kvyat est quatrième devant Ricciardo, Räikkönnen, Pérez, Button, Nasr et Sainz.

Classements : les championnats après Monaco

Formule 1 - Grand Prix de Monaco 2015 - Course
 PiloteEcurieÉcartPts
01   N. Rosberg   Mercedes   25
02   S. Vettel   Ferrari 4.486 18
03   L. Hamilton   Mercedes 6.053 15
04   D. Kvyat   Red Bull 11.965 12
05   D. Ricciardo   Red Bull 13.608 10
06   K. Räikkönen   Ferrari 14.345 8
07   S. Pérez   Force India 15.013 6
08   J. Button   McLaren 16.063 4
09   F. Nasr   Sauber 23.626 2
10   C. Sainz   Toro Rosso 25.056 1
11   N. Hülkenberg   Force India 26.232 0
12   R. Grosjean   Lotus 28.415 0
13   M. Ericsson   Sauber 31.159 0
14    V. Bottas   Williams 45.789 0
15   F. Massa   Williams 1 Tour 0
16   R. Merhi   Manor 2 Tours 0
17   W. Stevens   Manor 2 Tours 0
    M. Verstappen   Toro Rosso   0
    F. Alonso   McLaren   0
    P. Maldonado   Lotus   0

 

A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Monaco
Circuit Monte Carlo
Pilotes Jenson Button , Kimi Räikkönen , Fernando Alonso , Lewis Hamilton , Felipe Massa , Nico Rosberg , Pastor Maldonado , Sebastian Vettel , Nico Hülkenberg , Sergio Pérez , Romain Grosjean , Daniel Ricciardo , Marcus Ericsson , Will Stevens , Roberto Merhi , Valtteri Bottas , Felipe Nasr , Carlos Sainz Jr. , Daniil Kvyat , Max Verstappen
Type d'article Résumé de course
Tags course, f1, formule 1, grand prix, monaco, résultats, résumé