Rosberg, un mauvais Grand Prix qu'il mettra du temps à oublier

Pour la seconde course consécutive, Nico Rosberg n'a pas profité de sa pole position et s'est même fait déborder par trois monoplaces qu'il n'a pas pu reprendre au moment du drapeau à damier.

Rosberg, un mauvais Grand Prix qu'il mettra du temps à oublier
Conférence de presse : le poleman Nico Rosberg, Mercedes AMG F1
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
La combinaison de Nico Rosberg, Mercedes AMG F1
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12, Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid et Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H au départ
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 Team
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid

L'envol de l'Allemand est évidemment le tournant de cette épreuve. Malgré une pole position brillante la veille, le départ a gâché ces efforts et précipité le mauvais GP du n°6.

Il a du mal à expliquer ce départ manqué, au micro de Canal+ : "Je ne comprends pas. Dans le départ aux essais ça marchait bien, j'ai tout fait pareil, mais ça n'a pas été du tout. Il faut qu'on regarde ça." Avant de préciser, pour Sky Sports : "J'ai eu plein de patinage au départ."

L'autre moment marquant de la course de Rosberg a été le troisième relais lorsque, dans son dépassement sur Max Verstappen, le Vice-Champion 2014 et 2015 a obligé son adversaire à sortir de la piste pour éviter le contact.

Cela lui a valu cinq secondes de pénalité de la part des commissaires ; une décision qu'il avait du mal à comprendre. "Je pensais que c'était une bonne bataille et j'ai été très surpris d'être pénalisé, je ne m'attendais pas à ça du tout."

Une course difficile à oublier

De plus, ces cinq secondes dont il a écopé dans les stands, avant son dernier arrêt, se sont transformées dans les faits en environ huit secondes auxquelles s'est ajouté un changement de pneus lent de la part de Mercedes.

"C'est comme ça quand une journée se passe complètement mal", s'est-il lamenté sur Sky Sports. "Mais je n'aurais pas pu menacer les Red Bull de toute façon avec cette pénalité. Sans la pénalité, j'étais devant eux. Elle m'a coûté cher. Mais leur rythme était très bon. Nous les surveillons toujours, elles nous poussent dans nos retranchements."

Quoiqu'il en soit, la 4e place à l'arrivée de son Grand Prix national couplée à la victoire de Hamilton signifient qu'il est maintenant relégué à 19 unités de son équipier au classement pilotes. Un coup sur la tête de Rosberg pour qui la trêve estivale arrive à point nommé.

"19 points, ce n'est pas dur. Ce qui est dur, c'est perdre la course de cette façon. Il va me falloir du temps pour l'oublier. Heureusement que ma famille va m'aider."

Casquette Mercedes AMG Petronas noire

Casquette Mercedes AMG Petronas noire, sur Motorstore.com

partages
commentaires
Wolff - Rosberg, "un être humain dans la voiture"

Article précédent

Wolff - Rosberg, "un être humain dans la voiture"

Article suivant

Verstappen et Rosberg, chacun son interprétation

Verstappen et Rosberg, chacun son interprétation
Charger les commentaires