Rossi contrarié par son crash, pénalités chez Manor

Les débuts d'Alexander Rossi en Formule 1 auraient été positifs lors des essais libres du Grand Prix de Singapour sans un crash qui lui a coûté une heure de temps de piste.

Nouveau venu chez Manor, Rossi a impressionné en Essais Libres 1 en tenant d'emblée le rythme de son coéquipier Will Stevens, mais a perdu le contrôle de sa monoplace à la toute fin de la séance, percutant le mur et endommageant tout le côté droit de sa voiture.

La déception de l'Américain était très claire lorsqu'il a présenté ses excuses à son équipe à la radio. "J'étais très contrarié pour être honnête," reconnaît-il pour Autosport. "Ce n'est pas ce qu'on veut faire dans une première séance."

"Nous essayions quelques nouvelles choses et je ne m'attendais pas vraiment à ce que le changement soit aussi extrême qu'il ne l'était. C'était une petite erreur mais une grande conséquence à cause de l'endroit où je l'ai commise. Je suis très critique envers moi-même et c'est quelque chose que j'aurais pu éviter, donc ce n'est pas optimal."

Par la suite, les mécaniciens Manor ont travaillé d'arrache-pied pour permettre à Rossi de prendre la piste pour les vingt dernières minutes des Essais Libres 2, un effort grandement apprécié par le deuxième du championnat GP2.

"Mais l'équipe est passée à autre chose et je suis passé à autre chose," poursuit-il. "Ils ont fait un excellent travail pour faire ressortir la voiture en EL2. Nous n'avons pas pu faire nos longs relais, ce qui nous met en difficulté, mais heureusement, il y a une autre séance demain. Les EL3 seront très chargés, nous essaierons de faire autant de tours que possible."

Rossi et Manor dans l'incertitude

Rossi tire en tout cas un bilan positif de cette première journée d'essais, malgré son accident, bien que la course reste une inconnue en raison de l'absence de longs relais pour la petite équipe anglaise.

"J'ai vite trouvé le rythme. Je me suis senti à l'aise dans la voiture d'emblée. Je n'ai pas le sentiment d'avoir besoin de tours pour aller vite ici. J'ai juste besoin de tours pour comprendre le fonctionnement des pneus et comment les gérer. Je me sens assez confiant pour les qualifications. Je suis un peu moins confiant pour la course car nous ne savons pas encore où nous nous situons," conclut le Californien.

A noter que Rossi comme Stevens, lui aussi parti à la faute en EL2, seront sanctionnés d'une pénalité de cinq places sur la grille de départ pour un changement de boîte de vitesses. 

A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Alexander Rossi
Équipes Manor Racing
Type d'article Actualités
Tags reaction