Rossi croit en son destin chez Haas sous la bannière étoilée

A 23 ans, Alexander Rossi patiente toujours pour obtenir la chance de débuter en Formule 1

A 23 ans, Alexander Rossi patiente toujours pour obtenir la chance de débuter en Formule 1. Passé par le programme pour jeunes pilotes chez Caterham, puis chez Marussia au cours de la saison dernière, le jeune américain a plusieurs fois pensé que le moment tant attendu était arrivé. En vain.

Alors que toutes les places sont prises pour 2015 – à moins d'un sauvetage miracle pour Caterham et Marussia –, Rossi se tourne vers l'horizon suivant. L'arrivée en F1 du team Haas, projet américain, lui procure beaucoup d'espoir. Rossi estime que sa nationalité est un atout pour intégrer le projet, même si Gene Haas a affirmé plusieurs fois qu'il n'était peut-être pas si nécessaire pour lui d'engager un pilote estampillé US.

"Je suis vraiment intéressé par Haas et un baquet chez eux serait certainement quelque chose d'intéressant pour 2016. J'ai des relations et je comprends la F1 avec mon expérience", explique Rossi à f1web.it. "Je crois fermement que pour renforcer la présence de la Formule 1 aux USA, il faut être un pilote américain pour que les fans soient réellement derrière. Haas ajoute l'élément d'équipe qui permet de franchir une étape de plus."

En 2014, Rossi est passé très proche de faire ses débuts en Grand Prix à trois reprises. Le scénario le plus amer reste certainement l'épisode du Grand Prix de Belgique, où il devait remplacer Max Chilton avant d'apprendre en sortant de sa monoplace après les premiers essais libres que le Britannique réintégrait finalement son baquet.

En dépit de ces épisodes, Rossi a le sentiment de contribuer à l'essor de la F1 sur le continent nord-américain et croit qu'il peut en faire sa meilleure arme.

"Chaque année je retourne au COTA pour le Grand Prix. La discipline grandit sans aucun doute aux Etats-Unis et nous avons quelque chose de formidable à construire avec l'arrivée de Haas en F1", insiste-t-il. "Je suis incroyablement fier de faire partie du développement de la F1 en Amérique. J'ai passé les six dernières années à travailler pour obtenir un baquet en F1, et c'était très proche l'année dernière à plusieurs occasions."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Max Chilton , Alexander Rossi
Type d'article Actualités