Russell appuie toujours sur de mauvais boutons dans la Mercedes

George Russell a révélé après les qualifications avoir pressé par accident le bouton mettant la Mercedes au neutre, alors qu'il continue à s'adapter à son environnement temporaire.

Russell appuie toujours sur de mauvais boutons dans la Mercedes

Pour sa première séance avec Mercedes, en remplacement d'un Lewis Hamilton touché par le COVID-19, George Russell s'est qualifié en seconde position, 0"026 derrière Valtteri Bottas, le poleman du GP de Sakhir. Le Britannique, pas idéalement installé dans la W11, lui qui est une douzaine de centimètres plus grand que le septuple Champion et chaussé de bottines une taille plus basse pour avoir plus de place au niveau des pieds, a expliqué après la séance avoir encore quelques difficultés à se retrouver dans les boutons à sa disposition sur le volant.

Lire aussi :

Interrogé par Motorsport.com sur le point de savoir s'il avait dû "désapprendre" des choses en passant de Williams à Mercedes en courant, en partie, sur le même tracé, il a répondu : "J'aurais probablement été meilleur si j'étais arrivé avec un esprit ouvert et que je n'avais pas couru sur ce circuit, ou au moins sur la moitié de ce circuit, la semaine dernière."

"Car j'ai passé toute la semaine dernière [avec la Williams] à freiner à 'cet endroit', à tourner à 'cet endroit au virage 1' et à 'faire ci ou ça'. Et cette voiture [la Mercedes] est juste complètement différente. Ensuite, toutes les procédures, en apprendre de nouvelles, apprendre de nouveaux boutons. Les EL1 ont été un bordel, j'appuyais sur les mauvais boutons ici et là. Même lors des qualifications, j'ai appuyé sur le neutre à un moment donné au lieu d'appuyer sur autre chose."

Lire aussi :

Russell a expliqué que cela était arrivé car il était dans "une routine chez Williams", où il court depuis ses débuts en Formule 1 en 2019, au sortir de son titre en F2. "Vous ne pensez même pas à ces choses et ça vient juste naturellement. [Mercedes a] essayé de modifier ça autant que physiquement possible pour rendre les choses plus faciles pour moi. Il y a eu beaucoup de travail et ça prend encore un peu de temps ; il faut une paire de course pour comprendre tout cela."

Puis il a terminé sur le ton de la plaisanterie en lançant un appel à Toto Wolff, le directeur exécutif de Mercedes : "Toto, encore quelques courses s'il te plaît et j'y arriverai !"

partages
commentaires

Related video

GP de Sakhir F1 - Programme TV et guide d'avant-course

Article précédent

GP de Sakhir F1 - Programme TV et guide d'avant-course

Article suivant

Fittipaldi a sacrifié ses qualifications pour aider Magnussen

Fittipaldi a sacrifié ses qualifications pour aider Magnussen
Charger les commentaires