Russell plaide pour l'introduction un cockpit standard en F1

partages
commentaires
Russell plaide pour l'introduction un cockpit standard en F1
Par :
7 avr. 2019 à 10:45

Même si du travail a été fait autour du poids des pilotes pour la saison 2019, pour George Russell il reste des étapes à atteindre pour que tous les concurrents soient logés à la même enseigne en F1.

En 2019, la réglementation impose un poids minimum pour le pilote et son baquet de 80 kg. Si le poids total est inférieur, du lest est ajouté au niveau du baquet afin d'atteindre cette limite. Ce dispositif réglementaire visait à gommer une partie du désavantage des pilotes d'une certaine taille qui devaient jusqu'ici suivre des régimes très stricts pour demeurer à un poids qui convienne à l'écurie, dans un sport où chaque gramme en trop est pourchassé.

La plupart des pilotes ont salué la mise en place d'une telle limite et les bienfait pour leur santé de ne plus avoir à se priver de façon excessive, à l'image de George Russell. "J'ai toujours été plutôt léger et à Noël j'ai pris quelque chose comme six kilos. Pas seulement à cause de la dinde ! Mais également grâce au sport. Je me sens en bien meilleure santé." 

Lire aussi:

"En F2, il n'y avait pas de limitation mais je savais que si j'étais monté dans la Mercedes l'année passée, si j'avais été plus lourd que Lewis Hamilton et [Valtteri Bottas], j'aurais juste été plus lent au chronomètre. Je voulais montrer ce que je pouvais faire et je ne voulais pas de limite supplémentaire. [C'est] du temps au tour en moins."

Mais selon le Champion F2 2018, il faut aller plus loin et standardiser les cockpits. "La F1 en avait vraiment besoin et je pense que la prochaine étape sera probablement de faire que les cockpits ont une taille standard dans toutes les voitures parce qu'il y a encore des avantages, si vous êtes un petit pilote, à ce que tout soit plus étroit pour avoir plus de place pour faire ce que vous voulez. Vous pouvez rapprocher les radiateurs... c'est sans fin."

 
Article suivant
Les équipes pas encore convaincues par une Q4

Article précédent

Les équipes pas encore convaincues par une Q4

Article suivant

Quand Ocon et Leclerc s'accrochaient pour la victoire

Quand Ocon et Leclerc s'accrochaient pour la victoire
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Fabien Gaillard
Soyez le premier à recevoir toute l'actu