Russell reste libre de se battre avec les Mercedes

Malgré le spectaculaire accident survenu à Imola, George Russell indique rester libre de batailler avec les Mercedes s'il les croise en course.

Russell reste libre de se battre avec les Mercedes

Le Grand Prix d'Émilie-Romagne a vu la bataille pour la neuvième place entre Valtteri Bottas et George Russell s'achever dans un spectaculaire accrochage aux lourdes conséquences pour les deux écuries : des points perdus pour Williams, un drapeau rouge qui a permis à Lewis Hamilton de revenir dans la course au podium, et deux monoplaces détruites, avec les coûts que cela engendre.

Lire aussi :

Toto Wolff n'a pas manqué de réprimander le protégé de son écurie, Mercedes, pour son rôle dans l'accident, mais ce jeudi au Portugal, Russell l'assure : il ne lui est pas interdit d'attaquer une Flèche d'Argent.

"Je pense que si nous nous retrouvons à nous battre avec une Mercedes à nouveau, cela voudra dire que nous faisons du très bon travail et sommes en très bonne position. Espérons nous retrouver dans cette situation ! Mais non, clairement, il n'y a pas de consignes à suivre, il faut juste avoir un peu plus de bon sens", estime Russell, qui précise : "C'était manifestement une tentative audacieuse, j'étais peut-être dans l'erreur en l'occurrence puisqu'en fin de compte, cela a mis un terme à ma course et à celle de notre équipe, et nous avons manqué les points."

"Comme je l'ai dit, un pilote ne prévoit jamais d'avoir un accident et d'abandonner, surtout avec un coéquipier. Je suis là grâce à Mercedes, ils m'ont fait gravir tous les échelons, ils m'ont vraiment aidé à atteindre la Formule 1 ; par conséquent, ils sont une famille pour moi, tout comme Williams est une famille pour moi. Lewis et Valtteri sont mes coéquipiers tout comme Nicholas est mon coéquipier, et la règle numéro 1 quand on est pilote, c'est de ne pas s'accrocher avec son coéquipier. C'est derrière nous désormais, nous vivons, nous apprenons et nous allons passer à autre chose."

George Russell, Williams, en conférence de presse

Toto Wolff n'avait pas mâché ses mots après l'accident, blaguant sur le fait que la manœuvre de Russell était digne de la Renault Clio Cup. "Toto et moi avons longuement discuté depuis l'incident, mais le contenu de ces discussions va demeurer privé", ajoute Russell. "Mais il m'a apporté beaucoup de soutien et s'est montré très constructif. Notre relation n'a pas du tout souffert de l'incident, c'est même le contraire."

"De même, tout le monde chez Williams m'apporte un soutien incroyable et veut que j'attaque, que je saisisse les opportunités. Nous étions fiers d'être dans cette position, dixième, en lutte pour les points à la régulière. Nous étions dans les points l'an dernier mais grâce à la chance que d'autres voitures aient abandonné. Là, nous y étions vraiment à la régulière, et nous tentions un dépassement."

"Nous devons être fiers de ces progrès. Dans l'ensemble, nous avançons vraiment. Peut-être pas au rythme dont nous rêverions, mais c'est la Formule 1, c'est incroyablement compétitif et si nous repensons à notre situation d'il y a deux ans, où nous ne nous battions avec aucune voiture sur la grille… soudain, voilà que nous nous battons pour les points !" L'écurie Williams n'en a pas marqué depuis près de deux ans, et Russell va tenter de réitérer cette performance pour mettre fin à cette période de disette.

Le jeune Anglais fait par ailleurs son mea culpa quant au comportement agressif dont il a fait preuve après l'accident, notamment vis-à-vis de Bottas ; il avait déjà présenté ses excuses dans un long tweet. "J'ai entendu parler de son post et de ses excuses, et je l'ai lu", indique le Finlandais. "Mais à vrai dire, nous ne nous sommes pas parlé après la course, après les commissaires. J'avais bien un appel manqué le lundi matin, mais je dormais encore. Nous ne nous sommes pas parlé, mais je suis sûr que c'est pareil pour George : c'est du passé. Les commissaires n'ont pas pris de décision, George a présenté ses excuses, il est temps de passer à autre chose."

Quant à Russell, il prend ses responsabilités très à cœur. "Je veux montrer l'exemple et je veux être un modèle. Ces actes après l'incident, ce n'était pas montrer l'exemple", conclut-il.

partages
commentaires
Gasly espère toujours se battre pour le titre avec Red Bull

Article précédent

Gasly espère toujours se battre pour le titre avec Red Bull

Article suivant

Les problèmes que la F1 devra affronter avec ses Qualifications Sprint

Les problèmes que la F1 devra affronter avec ses Qualifications Sprint
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes George Russell
Équipes Mercedes , Williams Racing
Auteur Benjamin Vinel