Russell promet une Mercedes F1 "plus complète" en 2023

George Russell est convaincu que Mercedes disposera d'une "voiture plus complète" et performante sur tous les types de circuits en 2023.

Russell promet une Mercedes F1 "plus complète" en 2023

Dotée d'un concept impressionnant, la philosophie "zéro ponton", la Mercedes W13 s'est révélée une Formule 1 rétive et irrégulière, pas au niveau de performance des Red Bull et Ferrari, plutôt en difficulté sur les tracés bosselés et de vitesse, et longtemps victime d'importants problèmes de marsouinage. Même si des progrès ont été notés au fil de la campagne, la voiture demeure trop loin pour jouer la victoire voire les podiums à la régulière et reste sujette à des écarts de performance parfois inexpliqués.

Meilleur des deux pilotes Mercedes au classement général, George Russell a expliqué à la veille des premiers tours de roue du Grand Prix de Singapour, 17e manche de la saison 2022, que son écurie avait choisi une orientation claire pour sa W14 de 2023, avec des objectifs définis. "Je suis convaincu que la direction que nous devons prendre est la bonne", a-t-il ainsi déclaré en conférence de presse.

"Il y a une philosophie que nous allons essayer d'adopter dans notre développement, et je suis très confiant que c'est la bonne. Mais de la même manière, cela ne signifie pas que nous pouvons nécessairement y parvenir. Nous avons un objectif, et c'est un énorme point positif en soi. Comme je l'ai dit, nous avons un objectif clair que nous essayons d'atteindre."

"Maintenant, pourrons-nous l'atteindre ? J'ai toute confiance en ce que nous pouvons faire. Nous ne savons évidemment pas à quel point les autres vont progresser cet hiver. Mais je suis convaincu que nous aurons une voiture plus complète sur tous les circuits en 2023."

Le jeune Britannique insiste : sa confiance est inspirée par les chiffres avec lesquels Mercedes travaille. Il assure par ailleurs que l'équipe a vraiment compris les problèmes de la W13 au fil des courses, et particulièrement entre Spa et Monza. "Pour être honnête, c'est basé sur les données. Nous avons fait beaucoup d'analyses sur les courses où nous avons été compétitifs, celles où nous avons été lents et nous avons essayé de comprendre pourquoi."

"Et je pense que nous avons réussi à comprendre pourquoi sur certains circuits nous étions plus compétitifs que d'autres. Nous avons simplement réussi à le comprendre au fil de ces courses. Et je pense que cette triple manche après la pause estivale a été très révélatrice pour nous, avec nos variations de performance entre les circuits à faible appui et ceux à fort appui."

Nous avons désormais connu assez de courses et traversé tellement de scénarios différents que je ne peux pas vraiment imaginer qu'il y en aura un autre qui nous prendra par surprise

George Russell, sur l'orientation prise avec la Mercedes W14

Interrogé par Motorsport.com à propos de cette philosophie, il a répondu : "Je ne veux pas trop entrer dans les détails, parce que c'est quelque chose sur lequel nous avons travaillé très dur pour comprendre, et j'espère que cela nous donnera un avantage pour l'année prochaine. Je ne veux donc pas dire quoi que ce soit qui pourrait profiter à nos rivaux."

"Mais en fin de compte, chaque voiture est différente. J'ai mentionné à quelques reprises cette année avoir eu l'impression que nous avions compris notre voiture, et que nous étions sur la bonne voie, mais nous avons été freinés par quelques bizarreries auxquelles nous ne nous attendions pas. Toutefois, je pense que nous avons désormais connu assez de courses et traversé tellement de scénarios différents que je ne peux pas vraiment imaginer qu'il y en aura un autre qui nous prendra par surprise."

"Nous avons eu des problèmes de marsouinage, des problèmes de comportement, des problèmes de contact de la voiture avec le sol et d'endommagement du plancher. Nous avons eu tellement de problèmes différents, et nous estimons maintenant que nous avons une direction que nous devons suivre. Espérons que le temps au tour viendra avec."

Russell a en tout cas salué ce qu'il considère comme une des grandes forces de son équipe : ne pas se reposer sur ses lauriers, même lorsqu'elle dominait, malgré les risques que cela pouvait comporter. "Je pense que le fait de ne pas se reposer sur ses lauriers a été un facteur important dans le succès de l'équipe depuis si longtemps."

"Et j'ai trouvé assez inspirant de voir que lorsque nous sommes arrivés avec ce nouveau concept avec la voiture 2022, avec la philosophie de l'absence de pontons, même si évidemment, rétrospectivement aujourd'hui, cela n'a pas nécessairement fonctionné pour nous cette saison, cela a montré une attitude au sein de cette équipe : peu importe les succès antérieurs, nous sommes toujours prêts à repousser les limites, nous sommes toujours prêts à être innovants."

"Et je pense que cela me donne confiance pour l'avenir, car il faut parfois prendre des décisions audacieuses. Et parfois, elles vont à l'encontre de vos intérêts, mais parfois non. Et si vous vous contentez de la facilité, vous ne gagnerez jamais. En tout cas, cette attitude est maintenue, et nous repoussons les limites."

Lire aussi :
partages
commentaires

Related video

Vettel : La F1 devrait oser un contrôle indépendant sur le calendrier
Article précédent

Vettel : La F1 devrait oser un contrôle indépendant sur le calendrier

Article suivant

Brawn n'adhère pas à l'idée du retour des V10 en F1

Brawn n'adhère pas à l'idée du retour des V10 en F1