Russell pénalisé par des pneus intermédiaires usés

Ayant été l'un des premiers pilotes à chausser des pneus intermédiaires à la fin du Grand Prix de Russie, George Russell n'a pas pu capitaliser sur cet avantage car ses gommes sculptées étaient usées.

Russell pénalisé par des pneus intermédiaires usés

Lors des qualifications du Grand Prix de Russie, George Russell a magnifiquement tiré son épingle du jeu dans des conditions difficiles pour décrocher la troisième place sur la grille de départ. Et une averse tombée le lendemain, en fin de parcours, a donné au pilote Williams une nouvelle opportunité de briller. Au 48e tour, lorsqu'une portion du circuit seulement était humide, Russell a immédiatement réagi en rentrant au stand pour chausser les pneus intermédiaires. Une décision judicieuse puisque la pluie n'a fait que s'intensifier.

Lire aussi :

Cependant, Russell ne s'est pas montré aussi compétitif que le samedi sous la pluie du dimanche. Collé à Valtteri Bottas au moment de reprendre la piste, le Britannique a perdu en moyenne cinq secondes par tour sur celui qu'il remplacera chez Mercedes en 2022, le laissant prendre la cinquième place au drapeau à damier. Classé quant à lui dixième, Russell a évoqué l'usure avancée de ses pneus intermédiaires pour justifier cette soudaine perte de rythme.

"J'ai eu de grandes difficultés avec les [pneus] intermédiaires à la fin", a expliqué le pilote Williams. "Je ne sais pas pour les autres, mais je crois que j'étais l'un des seuls à avoir des intermédiaires usés car nous avons utilisé tous les pneus en qualifications. Je pense que nous avons perdu gros sur les pilotes en pneus intermédiaires neufs. La piste était grasse et les pneus commençaient déjà à glisser. Peut-être que la huitième place aurait été le maximum. Mais la dixième place nous donne des points [un seul, ndlr], donc c'est un super résultat pour nous."

Plus tôt dans la course, Russell avait été capable de conserver sa troisième place lors du premier relais. Même s'il était privé du DRS, contrairement à ses poursuivants, le Britannique pouvait compter sur la vitesse de pointe de sa Williams pour défendre sa position. Néanmoins, Russell savait que tôt ou tard, il allait dégringoler au classement.

"Eh bien, nous étions les plus rapides en ligne droite, c'était vraiment un avantage. C'est dommage de ne pas avoir réussi à faire mieux [au départ]. Carlos [Sainz] a été plutôt agressif et il a eu l'aspiration de Lando [Norris], donc je menais mon propre combat. Nous étions dans une bonne position, capable de rester P3, et cela me rend fier", a-t-il lancé.

"Sur le sec, je pense que nous avons fait le maximum. Nous avons fait un excellent travail. Avant la course, nous savions que cela n'avait aucune importance de s'arrêter plus tôt ou plus tard puisque les [autres] voitures étaient tellement plus rapides qu'elles auraient toujours trouvé un moyen pour nous dépasser."

partages
commentaires

Related video

Une course infernale pour Giovinazzi, privé de radio

Article précédent

Une course infernale pour Giovinazzi, privé de radio

Article suivant

Les notes du Grand Prix de Russie 2021

Les notes du Grand Prix de Russie 2021
Charger les commentaires