Russell : Pas de règle pour juger l'accrochage Verstappen/Hamilton

Selon George Russell, les règles de la Formule 1 ne peuvent pas donner le nom du responsable de l'accident entre Max Verstappen et Lewis Hamilton ni faire quelque chose pour empêcher ce type d'incident de se reproduire.

Russell : Pas de règle pour juger l'accrochage Verstappen/Hamilton

Max Verstappen et Lewis Hamilton sont entrés en collision alors qu'ils se battaient pour la tête de la course lors du premier tour du Grand Prix de Grande-Bretagne. Verstappen a subi un impact de 51 g tandis que Hamilton a été pénalisé de dix secondes. L'incident a divisé l'opinion au cours des deux dernières semaines, la priorité sur la piste au moment d'entrer dans un virage étant au centre du débat.

Lire aussi :

Le rapport des commissaires ayant infligé la pénalité à Hamilton a indiqué que le pilote Mercedes était principalement responsable de l'accident sans être le seul coupable. Mais selon George Russell, directeur du GPDA, il est difficile d'attribuer une quelconque responsabilité car l'accident entre Verstappen et Hamilton est "un fait de course".

"Il n'y a pas de règle pour dire qui a raison ou qui a tort", a déclaré Russell lorsque Motorsport.com lui a demandé son avis sur l'incident. "Parfois, il n'y a pas de bien ou de mal. C'est simplement un fait de course. Lewis est l'un des pilotes les plus propres et les plus fair-play. Cette tentative n'était pas mal intentionnée, parce qu'il y avait une ouverture. Évidemment, les conséquences ont été énormes et j'ai été très heureux de voir que Max allait relativement bien. Ces incidents sont difficiles à juger. Je ne pense pas qu'il y ait besoin d'être plus clair parce que, pour moi, c'était simplement un incident de course."

L'avis de Russell a été partagé par Daniel Ricciardo. Le pilote McLaren a aussi affirmé qu'il n'existait pas de règle écrite pour juger de tels incidents. "Surtout dans ces voitures, il y a beaucoup d'angles morts", a avancé l'Australien. "Nous sommes conscients que la probabilité qu'une autre voiture soit là est assez élevée, donc nous laissons toujours de la place."

"En regardant la caméra embarquée de Max, il y avait de la place à l'intérieur. Je n'ai rien vu d'anormal dans cet incident. Évidemment, les conséquences ont été le point le plus discuté. Mais je pense qu'au fond, nous connaissons les règles de la course, quand fermer la porte, quand ne pas la fermer, donc je pense que nous sommes assez clairs sur ce sujet."

partages

Related video

Hamilton et le racisme : "Première fois que je n'étais pas seul"

Article précédent

Hamilton et le racisme : "Première fois que je n'étais pas seul"

Article suivant

Hamilton conserve sa victoire après rejet du recours de Red Bull

Hamilton conserve sa victoire après rejet du recours de Red Bull